Vos questions sur l’écriture et le métier d’auteur : septième round !

Petit rappel : Round 1 / Round 2 / Round 3 / Round 4 / Round 5 / Round 6

 

Passons donc à la question du jour, qui nous vient de Fanny !

J’aurais une petite question pour toi du coup : que penses-tu de l’auto-édition et de Wattpad comme « première étape » avant l’envoi à une vraie maison d’édition, histoire de déjà jauger les avis/le succès de l’écrit ? Vaut-il mieux envoyer son manuscrit de suite ou bien tenter l’auto-édition et Wattpad avant de franchir le pas ?

Bonne question, surtout qu’on parle souvent de Wattpad ces derniers temps – et n’en déplaise à certains journalistes, celle-ci n’est pas uniquement réservée aux auteurs fâchés avec l’orthographe 😉

Pour ceux qui ne connaissent pas, Wattpad est donc une plate-forme de publication, où chacun peut lire, commenter et voter pour son texte favori. Principalement anglophone, elle connaît depuis peu un essor dans plusieurs autres langues – et oui, il existe une communauté francophone dessus, même si elle est assez restreinte en comparaison. De ce que je sais, le site accepte tout type de publication, depuis la fanfic jusqu’aux textes originaux (romans, nouvelles, novellas).

Pour ma part, j’ai commencé à entendre parler de Wattpad via les anglophones, mais côté francophone, il est surtout connu pour notamment After, la saga d’Anna Todd, d’abord publiée sur le site avant de se voir offrir une publi papier. Ce qui rejoint la question de Fanny – Alors, est-il préférable de passer par Wattpad et de recueillir les avis de chacun(e) avant de tenter sa chance devant les comités de lecture ?

J’avoue que, d’instinct, je dirais non et ce, pour plusieurs raisons. D’abord, si je publie des textes sur Wattpad – les lecteurs de Mulberry Tree d’ailleurs le savent ! –  je ne considère pas ce site comme une étape avant de chercher un autre moyen de publication, papier de préférence. En premier lieu, parce que mes textes sont trop courts, et que secundo, je les envisage comme des cadeaux pour les lecteurs, des bonus comme j’ai déjà eu l’habitude de le faire sur ce blog. Ensuite, si je veux récolter des avis sur un texte avant de tenter ma chance, je préfère faire appel aux bêta-lecteurs que j’ai par exemple eu la chance de rencontrer sur CoCyclics ou ailleurs. Et finalement, j’avoue que je trouve parfois la lecture de longs textes sur Wattpad assez fastidieuse…

Néanmoins, en y réfléchissant, j’ai réalisé qu’il s’agissait là de préférences personnelles, qui sont propres à ma personne & à ma manière de fonctionner.

(Une lectrice m’a fait remarquer que certains éditeurs seraient sans doute rebutés par une pré-publication de l’oeuvre et elle a raison. Donc, si vous vous apprêtez à soumettre votre texte aux éditeurs, pensez à le supprimer/suspendre sa publication sur Wattpad auparavant.)

Et comme de plus, je suis curieuse, je me suis dit que je devais élargir mon champ d’investigation. J’ai donc lancé il y a quelques jours un appel à témoignage sur mon réseau favori :

Un(e) auteur *francophone* ayant été publié par un éditeur *après* avoir publié son texte sur Wattpad ?

 

Car si, côté anglophone, on connaît les success stories d’Anna Todd ou encore Taran Matharu avec The Summoner (pas encore traduit en VF, je pense), côté francophone, je ne voyais aucun exemple…

Une fois de plus, Twitter a réussi à éclairer ma lanterne.
Je cède donc la parole à Olivier Saraja, auteur entre autres de Zombie Kebab, paru aux éditions Walrus, et qui a accepté de répondre à mes questions.

zombie_kebab

 

  • Avant d’être publié par Walrus, tu as d’abord posté ce texte sur Wattpad. Cela t’a-t-il apporté quelque chose ?

Oui. Avec Zombie Kebab, je prenais un risque, dans la mesure où le thème du zombie est éculé, que je suis un auteur quasiment inconnu.
Tout d’abord, les premières pages sur Wattpad étaient très clivantes. Si quelques-uns n’aimaient pas, et ne souhaitaient pas aller plus loin dans la lecture, la majorité s’est littéralement passionnée pour cette histoire. La publication chapitre par chapitre m’a forcé à la régularité, c’est certain. Mais m’a également poussé à utiliser un style de narration très direct, en accord avec l’histoire à la première personne.
Au départ, l’histoire se termine sur une queue de poisson au chapitre 5. Mais devant le tollé soulevé auprès d emon lectorat (héhé) j’ai bien voulu remettre le couvert à l’endroit (improbable) où je m’étais arrêté.
Donc oui, la lecture « en direct » sur Wattpad m’a aidé à produire une histoire très cinématographique, vivante, et ponctuée d’humour à chaud.
Pour la suite, le nombre de lectures, les commentaires très majoritairement très positifs et un nombre de votes (pour un texte ne relevant pas de la fanfiction, je veux dire) ont certainement joué favorablement pour cette modeste œuvre au moment où elle a été présentée à l’éditeur.
En revanche, Walrus est une maison d’édition qui sait vivre avec son temps. L’instantanéité des réseaux sociaux, le phénomène Wattpad, la culture du numérique et du partage, on ne les aurait probablement pas retrouvés chez un autre grand éditeur.
Ce que je veux dire par là, c’est qu’un pure player numérique (un éditeur 100% numérique) avait certainement moins de chance d’être refroidi par une pré-publi sur Wattpad qu’un éditeur papier. Wattpad a été un excellent tremplin, avec un premier socle de lecteurs qui, bien qu’ils connaissent l’histoire, ont acheté l’epub édité et révisé. Car Walrus a fait un excellent travail d’édition derrière.
  • As-tu dû retirer ton texte de Wattpad au moment de la publication?

Non. Mais d’un commun accord, je n’ai conservé sur Wattpad que les premiers chapitres de la version d’origine, non éditée. J’ai bien senti qu’une prépublication dans son intégralité serait un problème pour l’éditeur, mais que ce n’était pas forcément rédhibitoire et qu’il y avait une marge de négociation. C’est une forme de promotion, d’outil marketing en soi.
A noter que la question mérite de se poser aussi pour les textes (ou portions de texte) postés sur des forums d’entraide et/ou de correction, bien que l’exposition sur Wattpad soit plus importante pour un auteur que sur un forum comme CoCyclics où l’audience est limitée à un cercle d’écrivants. Une « fuite » vers ces milieux me parait difficilement préjudiciable pour les ventes du futur ouvrage, s’ils ne sont pas supprimés au moment de la publication.
  • Comment le contact s’est-il fait avec l’éditeur?

En fait, je les avais déjà contactés pour leur soumettre un autre de mes projets. On en avait assez longuement discuté en amont, mais Walrus a décidé de réorienter sa gamme vers le pulp avant que l’on arrive au bout du projet. Du coup, quand cette réorientation pulp a été annoncée, j’ai de suite pensé que Zombie Kebab s’insérerait à merveille dans cette nouvelle gamme. Walrus a rapidement confirmé son intérêt, puis dès que le temps l’a permis, nous avons enchaîné sur les corrections éditoriales et la publication.
  • Quel bilan retires-tu de cette double expérience de publication?

Que des publications régulières sur Wattpad sont un bon moteur pour aller au bout d’un projet, tout comme un NanoCamp ou un NaNoWriMo (je crois que ce sont des sujets qui te parlent) 😉 (en effet !)
En revanche, les commentaires reçus sur Wattpad ne sont clairement pas suffisants pour entreprendre sur leur base seule des corrections éditoriales. Bêta-lecture, corrections, et corrections éditoriales sont rigoureusement indispensables pour amener le projet à un niveau qualitatif suffisant.
Mon expérience sur Wattpad est donc assez mitigée. La plateforme m’a aidé à aller jusqu’au bout d’un projet au départ plutôt improbable, en m’assurant de l’intérêt d’un public de base, mais ne m’a pas vraiment aidé à produire un meilleur texte. De l’autre côté, l’éditeur a été rassuré du bon accueil de mon histoire déjantée, et du coup a plus facilement accepté le risque éditorial de publier un texte marginal de la part d’un auteur inconnu.

Et voilà pour cet assez long article 🙂
N’oubliez pas, si vous avez des questions concernant l’édition & le métier d’auteur, inscrivez-les en commentaire 😉

13 réflexions sur “Vos questions sur l’écriture et le métier d’auteur : septième round !

  1. Pingback: Nouvelles de la rentrée | Cindy Van Wilder
  2. Article très complet et enrichissant une fois de plus. L’interview apporte un point de vue vraiment intéressant. Cependant, vous avez essentiellement parlé de l’expérience Wattpad, j’aurais aimé en savoir plus sur l’auto-édition. Les deux expériences sont-elles proches ? Totalement différentes ? Je suis peut-être trop curieuse et j’ai conscience que n’étant pas vous-même passé par cette phase, vous n’avez pas forcément toutes les réponses. Merci tout de même.

    • Je peux difficilement répondre car n’ayant jamais tenté l’auto-édition – néanmoins, je t’invite à aller voir par ex. le blog http://plumes-sauvages.blogspot.fr/ qui parle de son ressenti perso.
      Pour l’expérience Mulberry Tree et les autres bonus que j’ai pu publier sur ce blog et Wattpad, c’est surtout pour le plaisir de proposer et d’échanger avec les lecteurs. Une liberté de création sans deadline, aussi pour me faire plaisir 😉

  3. Bonjour ! J’ai une question, assez courte. Je me demandais combien de temps, une fois que vous avez écrit le brouillon d’un roman et que tous les chapitres son rédigés, vous retravaillez un texte et comment est-ce que vous vous y prenez… Merci d’avance ! 🙂

  4. Pingback: Vos questions sur l’écriture et le métier d’auteur : huitième round ! | Cindy Van Wilder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s