Goodbye 2017, hello 2018 !

C’est l’heure de la – traditionnelle – rétrospective 2017 (je ne vous infligerai pas de bêtisier, rassurez-vous !) et c’est également l’opportunité de vous dévoiler quelques petites annonces concernant 2018 ! 😉

Sans plus tarder, rentrons dans le vif du sujet !

2017 a donc rimé avec :

  • La fin des Outrepasseurs ! 

 

Avec la sortie de Ferenusia, quatrième et dernier tome des Outrepasseurs (si, si, je vous jure que cette fois-ci, c’est bel et bien fini !), la saga se referme définitivement. L’occasion pour moi de tirer un trait sur cette merveilleuse aventure qui a commencé en 2014 (déjà, bordel…) avec la sortie des Héritiers.

C’est également l’opportunité de remercier mon éditeur, Gulf Stream, pour cette épopée où ils m’auront suivi tête la première, ainsi que vous tou-te-s qui avez été là depuis le début pour les aventures de Peter & Co !

Mais la fin d’une saga ne rime pas nécessairement avec fin des nouvelles à son sujet…

Vous devriez le savoir, on n’enterre pas aussi facilement un vieux cadavre dans un tombeau, aussi gigantesque soit-il (celleux qui ont lu ce tome 4 comprendront de quoi je parle !) Aussi, ouvrez bien vos yeux et vos oreilles, que tous vos sens soient aux aguets en 2018… Voilà tout ce que je peux vous conseiller !

 

  • Les aventures d’Olive et de Bouboule !

 

Petit dernier dans la série des publis, La Lune Est A Nous (aka LLEAN) signifie également une rupture avec tout ce que j’ai écrit jusque là. Exit l’imaginaire, vive le contemporain ! En écrivant ce roman, je me suis aussi attaquée à des thèmes qui naturellement m’intéressent, mais qui, peut-être pour la première fois depuis que j’ai entamé mon activité d’écrivain, me touchent aussi personnellement. LLEAN, que j’ai voulu comme un roman feel good, qui donne le sourire, possède également une face plus intimiste. Pour moi, il a signifié sortir beaucoup de choses de mon propre vécu, me livrer encore davantage que ce que j’avais fait jusqu’ici. Je me suis mise en danger sans vraiment le savoir et je ne m’en suis rendue compte qu’au fil des nombreuses écritures de ce roman. Pour toutes ces raisons, LLEAN est un roman unique à plus d’un titre.

Unique aussi, car j’ai eu l’immense chance de collaborer avec Agnès Marot, éditrice que l’on ne présente plus, et toute l’équipe de Scrineo, que je remercie encore pour son enthousiasme !

Il n’est pas simple de changer de terrain de jeu, de se dire « Si j’explorais d’autres thèmes, si je cassais mes habitudes ». D’aller là où on ne vous attend pas forcément. Perso, en tant qu’autrice, je me suis toujours dit que je voulais suivre mes envies, et au diable les étiquettes ! Néanmoins, je peux vous le dire, ce n’est pas sans appréhension que j’ai vu la date du 14 septembre, jour de sortie de LLEAN, se profiler à l’horizon. Naturellement, on pense à ses lecteurs et lectrices, en se demandant s’iels vont vous suivre dans l’aventure…

Mais vous étiez bel et bien là !

Et, quand je vois vos petits mots, vos ressentis, que ce soit en vidéo ou sur les blogs, quand je vois vos yeux qui brillent comme j’en ai eu l’occasion à Montreuil ou aux Halliennales, vos sourires quand vous parlez de ce roman, vos larmes aussi (je sais que je dois des paquets de Kleenex à plusieurs d’entre vous !), vous ne pouvez pas savoir à quel point vous m’emplissez de joie et de bonheur. Quand je lis cette phrase, qui revient dans pas mal de chroniques, « Voilà un roman que j’aurais voulu lire quand j’étais ado », j’ai l’envie simultanée de danser sur mon siège (non, croyez-moi, vous ne voulez pas le voir !) et celle de vous serrer dans mes bras.

Je ne vous le dirai jamais assez, mais un immense MERCI pour cette belle aventure que vous me faites vivre avec ce roman !

  • Pas mal de projets d’écriture…

On pourra dire que 2017 aura été une année productive – et à cette occasion, un immense clin d’oeil à Miss Roxane Edouard, qui aura bien mérité son surnom de Wonder Agente ! 😉

Je ne vais pas vous faire un grand exposé sur les projets en cours et/ou juste achevés (yeah !), d’abord et surtout parce qu’il y a encore des choses que je ne peux pas vous dire (vous n’avez pas idée à quel point cela peut s’avérer frustrant d’ailleurs… Et après, on s’étonnera que je vous tease 😛 ), mais voici un petit topo 🙂

  1. #RomanMystère

Vous commencez à connaître ce hashtag, n’est-ce pas ! Il désigne le roman que j’écris en ce moment avec ma chère complice Agnès Marot (et si vous voulez en savoir plus, voici une petite présentation en vidéo…) Je sais, on vous tease énormément là-dessus, mais réjouissez-vous car bientôt… On vous donnera une nouvelle HYPER importante à ce sujet ! N’oubliez pas de guetter tout ça sur les réseaux sociaux !

 

2. #FangirlvsVforvendetta

Je sais, vous allez dire que j’abuse des hashtags (et des gifs) (et du teasing) mais avouez, c’est quand même plus simple pour s’y retrouver ! 🙂 Bref, refermons cette parenthèse ^^

Ce roman, pour des raisons que je ne peux pas encore expliquer ici (ouiiiiii, je saiiiis, c’est frustrant…) s’est avéré un défi d’un tout nouveau genre – et vous savez combien j’aime ceux-ci ! 6 mois d’écriture (oui, je les ai comptés grâce à ma super grille d’écriture) pour un peu moins de 100 000 mots (le bébé pèse lourd) et me voici avec une première version de ce projet ;).

Et croyez-moi, quand j’ai pu mettre « THE END » à la fin, il y a eu un fameux cri de joie (Oui, dans ce genre-là…)

 

Et pour celleux qui aiment les stats précises, faites-vous plaisir ! (Non, je ne me lasse pas de poster cette photo…)

  • Une dernière sortie ? Mais oui ! 

Avec Mulberry Tree !

Un ouvrage qui a vu le jour grâce au précieux concours de Miss Anaïs, que je ne remercierai jamais assez, et naturellement de tou-te-s les participant-e-s de la campagne Ulule, permettant de financer la publication de cette novella, magnifiquement illustrée par Ophélie Voisin !

Pour vous parler franchement, je ne m’attendais vraiment pas à ce que cet ouvrage suscite autant d’intérêt… ni autant de réactions ! Et voilà, une fois de plus, vous réussissez à me surprendre, que ce soit dans vos chroniques sur cet ouvrage ou vos réactions à ce sujet (et il semble que je vous doive – là aussi ! – plusieurs paquets de Kleenex… Hum).

Pour celleux qui désireraient se le procurer, n’hésitez pas à vous adresser soit à moi soit à Miss Anaïs, et faites-le assez rapidement car il ne reste plus que quelques exemplaires disponibles…

 

A présent, la grande question – Qu’est-ce qui vous attend en 2018 ? 

 

 

  • Une toute nouvelle saga !

La nouvelle est tombée le week-end de Montreuil – mon prochain diptyque sortira en 2018 aux éditions Rageot !

Provisoirement intitulé Terre de Brume, il s’agit donc d’une saga jeunesse, garantie à 200% imaginaire et dont le premier tome devrait sortir courant 2018. Voilà tout ce que je peux dire à ce sujet…

(Psssst! Entre nous, si vous voulez en savoir davantage, un *énorme* indice à ce sujet se cache sur mon site Internet. Si, si, je vous jure… )

 

  • La reprise d’activité sur Youtube !

Une question qui est revenue assez souvent lors de mes dernières signatures, c’est « Quand nous livres-tu ta prochaine vidéo ?? ». J’avoue, par manque de temps, etc, j’avais un peu déserté ma chaîne Youtube. Néanmoins, après y avoir réfléchi, je l’ai dépoussiérée récemment. Et comme vous semblez apprécier les derniers live (en dépit des incidents techniqiues, ahum…), j’en profite pour vous livrer la prochaine date !

Il se passera donc le dimanche 7 janvier vers 18h (heure à confirmer) et il aura pour thème les lectures LGBTQIA+ !

Voici un petit aperçu des livres dont je compte vous parler…

 

Et c’est loin d’être fini…

Pour celleux qui ne pourraient pas assister à ce live, pas de panique ! Il sera dispo par la suite en replay !

On arrive doucement à la fin de cet article et il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer de très belles fêtes de fin d’année.

Que 2018 puisse vous apporter tout ce que vous désirez et encore bien au-delà, mes cher-e-s ❤️

On se retrouve tout bientôt pour de nouvelles aventures 🙂


Actualité de fin d’année…

Cher-e-s tou-te-s,

 

En cette presque fin d’année – je ne sais pas vous, mais perso, je peine encore à croire que d’ici quelques semaines, nous accueillerons déjà 2018 ! Time flies – il me reste (quand même) quelques nouvelles dans ma besace (en attendant – j’espère ! – de vous en dévoiler d’autres tout bientôt…)

La première nouvelle, si vous l’avez ratée, concerne La Lune Est A Nous, qui a été sélectionné la semaine dernière pour la première fois à un prix littéraire ! 

Il s’agit donc du prix littéraire des lycées professionnels du Haut Rhin, ce qui me donnera l’occasion de faire un détour par cette région. Inutile de vous dire que j’étais aux anges en découvrant la nouvelle dans ma BaL !

 

L’autre nouvelle concerne – naturellement – les futures dates auxquelles vous pourrez me retrouver.

La première est en Belgique, à Charleroi plus exactement. Plus besoin, je pense, de vous présenter la librairie Molière, n’est-ce pas ? J’aurai le plaisir d’y signer le 25/11 en compagnie de Thomas Lavachery de 15 à 17 h.

 

 

Et last but not least, que serait cette fin d’année sans le SLPJ de Montreuil, je vous le demande ! Le programme des dédicaces a été dévoilé hier et comme je suis gentille – rien de tel que l’autocongratulation en cette fin de semaine ^^ – je vous mets ci-dessous in extenso mon programme SLPJ2017, qui cette année, se déroule donc sur deux stands 🙂

Vendredi 1/12

  • 18h30 à 20h30 – Stand GSE (H21)

Samedi 2/12

  • 13h30 – 15h – Scrineo (G32)
  • 16h30 – 18h – GSE

Dimanche 3/12

  • 16h-17h30 – Scrineo
  • 17h30-19h – GSE

 

Naturellement, si vous me croisez dans les couloirs du salon, voire dans une salle de petit déjeuner (gros clin d’oeil à celleux qui ont pris leurs habitudes à un certain hôtel !), n’hésitez pas à venir me dire bonjour si le coeur vous en dit 🙂

J’espère en tout cas avoir bientôt le plaisir de tou-te-s vous croiser… A bientôt !

 

Imaginales 2017

Dans exactement 24 heures, j’aurais pris mon envol (ou plutôt la route) destination un de mes festivals favoris, j’ai nommé les Imaginales 2017 !

Autant vous dire que pour mon dernier festival de ce semestre, l’impatience est grande !

Si vous ne connaissez pas ou peu les Imaginales, deux vidéos qui pourront éclairer votre lanterne…

 

Maintenant, passons à mon programme 2017, qui commence cette fois dès le jeudi. En effet, étant donné que j’ai eu le plaisir de voir Memorex arriver finaliste du Prix Imaginales Collégiens (PIC)…

 

Il est donc logique que je commence par là !

  • RDV donc le 18/5 à 15 heures au Magic Mirrors 1 – où la sélection 2017 du PIC passera à la question !

Ensuite,

  • Vendredi 19/5 à 11 heures, toujours au Magic Mirrors 1 – Ecrire des histoires

Et enfin,

  • Samedi 20/5 à 16 heures, au Magic Mirrors 3 – Ils viendront vous traquer…

 

Voici pour les conférences ! Naturellement, vous pourrez me retrouver du jeudi au samedi après-midi sous la Bulle du Livre pour dédicacer les Outrepasseurs au complet ainsi que Memorex 🙂

Et en parlant justement des Outrepasseurs & de Ferenusia, j’ai eu le plaisir d’apprendre il y a quelques jours que l’illustratrice de ce dernier tome, Marcela Bolivar, serait présente au festival ! Vous aurez donc l’occasion d’avoir une double signature sur vos exemplaires de Ferenusia, si l’envie vous en dit 🙂

Enfin – qui sait ? – je pourrais même vous glisser quelques infos sur mon prochain roman à paraître chez Scrineo, La Lune Est A Nous !

Comme d’habitude, si vous voulez me glisser un petit coucou au détour d’une allée ou d’une rue (Epinal n’est guère grand), n’hésitez pas.

A tout bientôt, mes cher-e-s !

Concours Ferenusia seconde édition !

Je vous l’avais promis, le voici !

 

Un exemplaire est en jeu, dédicacé et assorti de ses goodies ! 

Si vous voulez en savoir plus sur Ferenusia,  vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil à cette vidéo...

A présent, passons aux modalités du concours !

  • Vous avez jusqu’au vendredi 28/4 inclus pour participer en remplissant le formulaire ci-dessous. Le gagnant/la gagnante sera prévenue le samedi 29/4 au matin, après tirage au sort.
  • Le concours est ouvert à l’international (monde entier).
  • Une participation par personne.

Concours clôturé

 

Et d’ici le 29…

Concours Ferenusia #1 – spécial SDL Paris !

Bonjour à tous et toutes !

Comme vous avez pu le découvrir dans cette vidéo, j’organise un premier concours pour Ferenusia à l’occasion de Livre Paris !

 

 

 

 

En clair, si vous êtes certain-e-s d’être présent-e-s le samedi 25 mars à 16h devant le stand E 39 (heure à laquelle je commencerai mes dédicaces) et que bien entendu vous êtes intéressé-e-s par Ferenusia, alors foncez remplir le formulaire de participation !

Clôture des participations le vendredi 24/3 à 19 heures. 

Le tirage au sort se fera sur place et le lot sera directement remis au gagnant/à la gagnante. 

 

Pour celleux qui ne peuvent pas venir à Livre Paris, pas de panique ! Un second concours arrivera tout prochainement, où tout le monde (même à l’international, si, si !) pourra participer 😉

Foire du Livre de Bruxelles 2017

La Foire du Livre de Bruxelles 2017 ouvre ses portes demain, et comme j’y participe cette année, je me suis dit qu’il était sans doute temps de vous parler de mon programme – assez chargé d’ailleurs ! – pour cette édition 2017 🙂

Notez d’abord les jours où je serai présente – le samedi et le dimanche toute la journée (comme vous allez le voir !)

Je participerai à deux conférences :

On commence le samedi dès 11 heures avec une conférence à la Scène Orange – et ce que ne dit pas le site, c’est que je ne serai pas toute seule sur scène ! Je serai accompagnée de ma chère Lise Syven, autrice entre autres de la série La Balance Brisée & Saving Paradise, tous deux parus chez Castelmore. La rencontre sera modérée par Silvie Philippart de Foy et traitera des joies de l’écriture, du métier d’auteur, etc… Tout un programme !

Le dimanche, même heure, même scène – mais on change de participantes car je serai accompagnée cette fois de Bérengère Rousseau, autrice entre autres de la saga Souffleur de Rêves (Livr’S éditions) et de Katia Lanero Zamora, autrice des Chroniques des Hémisphères aux Impressions Nouvelles. On y parlera notamment bêta-lecture, rapport de l’auteur à son texte, etc…

Si ça ne vous met pas l’eau à la bouche, n’est-ce pas…

 

Signatures/dédicaces

On commence le samedi dès 15 heures au stand 207 (FWB) et ce jusqu’à 16 heures.

Ensuite, rendez-vous au stand 311 (Gulf Stream Editeur) de 16h30 à 19 heures.

Et enfin, le dimanche sur le stand 311 (Gulf Stream Editeur) de 16h30 à 19 heures.

 

Rendez-vous ce week-end !

 

Des Oscars et des gens ordinaires

Une fois n’est pas coutume, j’ai suffisamment d’inspiration pour vous écrire un article sur ce blog (je sais, ça fait un bail).

Et une fois n’est pas coutume non plus, ce sont les Oscars hollywoodiens qui m’ont mis le pied à l’étrier. Si vous ne le saviez pas, dans la nuit de dimanche à lundi, tout le gratin hollywoodien était donc réuni for the event of the year, aux célèbres statuettes dorées. Et non, je n’étais pas collée devant la TV – à vrai dire, j’ai regardé une seule fois les Oscars en direct (enfin en partie !) quand LOTR3 Le retour du Roi s’est retrouvé nominé à je ne sais plus combien de reprises. C’est vous dire si je ne suis pas spécialement fan de l’évènement.

Mais cette année, cependant, on peut dire que les nominations avaient attiré mon attention. Pour des nominations qui ont trop souvent été décriées comme trop blancs (et je ne donne absolument pas tort aux détracteurs/détractrices, loin de là) voir des acteurs & actrices comme Mahershala Ali & Viola Davis parmi les nominé-e-s ou encore des films comme Moonlight & Hidden Figures susceptibles de remporter une statuette, c’était un changement plus que bienvenu, surtout quelques semaines après l’investiture de Trump.

Et si je croisais les doigts pour que tous et toutes remportent le succès remporté, je ne m’attendais pas pour autant à ce que cela se réalise (surtout pour Moonlight – best Movie et dans des circonstances aussi rocambolesques.)

oscars-2017-moonlight-e1488184336647

Mais le plus important ne se situe pas dans la gaffe qui a eu lieu sur scène ;

L’important se situe dans les mots, dans les expressions, dans les regards de ceux et celles qui, le premier moment d’incrédulité passé, ont monté les quelques marches et se sont retrouvés avec la récompense suprême entre les mains. Bien plus qu’objet à poser sur la cheminée (du moins j’imagine ^^ ) c’est la consécration, c’est la reconnaissance du travail accompli.

oscarsviola

Et, surtout à l’époque où nous vivons, c’est l’affermissement d’un droit – celui d’être vu ET entendu. Celui de se dire et de dire tout court aux autres « Je suis à ma place ».

« Je suis sur le devant de la scène, moi qu’on a trop souvent relégué en second rôle, quand ce n’était pas en coulisses, et j’emmerde celleux que cela gêne. »

Mahershala Ali accepts the award for best actor in a supporting role for "Moonlight" at the Oscars on Sunday, Feb. 26, 2017, at the Dolby Theatre in Los Angeles. (Photo by Chris Pizzello/Invision/AP)

Mahershala Ali accepts the award for best actor in a supporting role for « Moonlight » at the Oscars on Sunday, Feb. 26, 2017, at the Dolby Theatre in Los Angeles. (Photo by Chris Pizzello/Invision/AP)

Si j’écris cet article, ce n’est pas seulement pour saluer la victoire de ces acteurs et de ces films. C’est aussi parce que ces victoires me touchent et me parlent sur un plan personnel.

En tant qu’auteur et en tant qu’être humain.

 

Auteur d’abord, car mes deux sorties 2017, que ce soit Ferenusia ou Ce soir, le ciel nous appartient, vont mettre en scène, chacune à leur manière, des personnages que j’ai rarement eu l’occasion de voir figurer dans des romans, si pas jamais.

Être humain ensuite, car je m’avoue volontiers lassée par la plupart des médias & divertissements culturels qu’on peut nous proposer. Comme si on me proposait chaque fois le même format, les mêmes caractéristiques, les mêmes cloisons, les mêmes cadres également dans lesquels je n’entre plus.

Je refuse d’y entrer en fait.

C’est même plus que ça – je ne peux plus ne pas voir ce qui se trouve en face de moi et qui ne va pas.

Ce qui cloche – alors que ça me semblait si normal auparavant.

Que ce soit une remarque grossophobe sous couvert d’une blague ciblant les gros-se-s, l’absence criante d’acteurs/d’actrices racisé-e-s dans les films et autres séries ou encore l’obligation vestimentaire pour l’immense majorité des actrices de porter jupe/talons aiguilles (et je pourrais continuer longtemps dans cette veine), ce sont là autant de détails qui me passaient sous le nez auparavant et que je ne peux plus ne plus voir à présent.

Une évolution qui s’est faite au fil du temps, au fil des rencontres également et qui ne cesse pas de s’affiner.

Ce qui nourrit ma lassitude, ma colère aussi, mon désenchantement se muant en indifférence blasée vis-à-vis de ces médias. S’ils ne me prennent pas en compte, ne reconnaissent pas la réalité de personnes qui, comme moi, ne rentrent pas dans leurs petites cases, pourquoi devrais-je, moi, les prendre en compte ? M’intéresser à ce qu’ils peuvent me proposer ?

Et il en va de même pour les autres produits culturels – au premier rang d’entre eux, les livres.

Voilà aussi et surtout pourquoi des voix comme celles de Yaa Gyasi, Léonora Miano, Meredith Russo, Jeff Garvin et encore bien d’autres parviennent à me captiver. Pourquoi je m’intéresse à leurs récits.

Dernier coup de coeur en date

Parce que leur réalité, comme la mienne, ne s’articule pas autour du pôle qu’on nous ressert si souvent dans les fictions.

Parce que leurs personnages sont différents – comme j’ai envie que les miens soient différents.

Parce qu’ils parlent du monde d’hier et d’aujourd’hui – ou tout au moins une version qu’on ne retrouvera pas dans la plupart des livres d’histoire/journaux actuels.

Aussi et surtout parce que leurs récits me parlent. Me font du bien.

Et qu’en tant qu’auteur, j’espère pouvoir faire de même pour celleux qui me liront.

Voilà pourquoi les victoires de Viola Davis, Mahershala Ali et Moonlight m’ont donné un sourire aussi large que ceux qui se sont inscrits sur leurs visages hier soir.

Voilà pourquoi, en voyant les photos, les vidéos, en écoutant leurs discours, un sentiment de fierté m’a aussi gonflé la poitrine.

Et voilà pourquoi j’ai l’espoir que ces succès encourageront d’autres à créer, rêver, inspirer et – qui sait ? – eux aussi, monter sur le devant de la scène pour crier « J’existe. J’ai le droit d’être ici devant vous. Et je vais cesser de me taire. »