Vos questions sur l’écriture et le métier d’auteur : cinquième round !

Retrouvez les éditions précédentes 1 2 3 4

Et allons-y donc pour cette dernière séance questions/réponses avant les vacances du blog, qui reprendra ses activités vers le 24 août !

Je ne sais pas si ça entre dans le type de questions que tu attends mais ma dernière question serait : As-tu déjà vécu le monstrueux virus du « J’écris mais rien ne me satisfait et du coup, je tourne en rond pour réécrire 50 fois un passage et je n’avance pas » ? Si oui, tu l’as vaincu ? Comment ?

Pas vraiment. Ce syndrôme-là, je le vis plutôt avant la rédaction, quand les idées se mettent en place dans ma tête et que je vois se dessiner peu à peu l’intrigue générale. Perso, je fonctionne de cette manière – autant les plans et autres synopsis pré-rédactionnels me sont inutiles en général (et disons-le clairement, les rédiger m’ennuie), autant je ne me lancerai pas sans avoir une idée générale claire de mon intrigue (tout au moins la fin & le début). C’est là que les choses peuvent se corser, car avoir une Muse hyperactive n’est pas toujours facile.

Ce que je fais – recette qui n’engage que moi, bien entendu – je me focalise sur mon histoire, mes personnages, les thèmes que je veux exploiter dans mon histoire et de les articuler ensemble de manière logique. Structurer une histoire revient souvent, dans mon imagination, à reconstituer les pièces d’un puzzle. Bien qu’heureusement pour moi, l’écriture offre beaucoup plus de flexibilité qu’un puzzle !

Je vois parfois passer des réflexions où les auteurs parlent de « plantage » et « d’erreurs ». Personnellement, je ne considère pas qu’on peut se « planter » en écrivant son histoire. Que vous empruntiez une impasse par erreur, OK. Que votre histoire ne ressemble pas du tout à celle qui était prévue au départ, c’est aussi probable. Mais, de grâce, dédramatisons tout cela ! Passer du temps avec ses personnages, son histoire, apprendre à les connaître… Tout cela favorise le développement de votre écriture et de vos idées.

Pour ma part, j’en viens souvent – disons même toujours ! – dans mes secondes et troisièmes, etc versions d’un roman, à ne me servir que peut-être de 5, max. 10 % de la première version. Pourquoi ? Parce que la vision que j’ai de mon histoire a évolué, mes personnages aussi. Pour autant, ma première version ne se résume pas à du temps perdu.

Pour revenir à la question, comment passer outre un blocage d’écriture ?

Je ne vais pas avoir de recettes miracles, mis à part le fait de continuer à écrire, coûte que coûte. Si vous savez que vous relire à ce stade va vous décourager d’office, ne le faites pas! Il sera toujours temps, quand votre première version sera écrite, de la relire et de l’éditer.

Vous ne pouvez vraiment pas vous en empêcher ? Analysez ce qui coince : la manière de présenter vos personnages, de débuter votre histoire ? Votre style ? Les dialogues sonnent faux ?

S’il s’agit du premier cas, prenez le temps de vous poser. Accordez-vous un délai de réflexion – bien sûr, si vous vous trouvez en plein NaNoWriMo, ceci peut-être ennuyant. Mais quelque part, votre histoire en bénéficiera. Lâchez la bride à votre imagination, explorez les hypothèses les plus folles. Parlez-en à des lecteurs/amis/bêta-lecteurs si cela peut vous être utile. Ensuite, fixez-vous une date limite pour cette réflexion. Etablissez une feuille de route – même sommaire.

Dans le deuxième cas, pour le style & les dialogues, là aussi, il n’existe pas de recette miracle. D’une part : lisez. Et lisez encore – des traductions aussi bien que des oeuvres d’auteurs francophones. Lisez en dehors de vos genres habituels, lisez de tout. La curiosité, dans ce cas-là, n’a rien d’un vilain défaut. D’autre part : écrivez. Ecrivez encore et encore, que vous le faites à porte fermée – sans aucun regard extérieur – ou non.

Enfin, si vous voulez de la motivation supplémentaire, participez à des challenges. J’ai déjà parlé du NaNoWriMo plus tôt, mais des challenges plus « modestes » existent aussi. Et pourquoi ne pas vous organiser des word wars (comprenez des défis où celui qui écrit le plus grand nombre de mots a gagné) avec des amis écrivains ? L’important, c’est que vous y participiez !

Il est temps à présent de clore ce dernier post ! Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à les laisser en commentaire, j’y reviendrai en temps voulu ! Je vous souhaite à tous et toutes un excellent été livresque, avec plein de belles découvertes à la clef. A bientôt 🙂

4 réflexions sur “Vos questions sur l’écriture et le métier d’auteur : cinquième round !

  1. Pingback: Vos questions sur l’écriture et le métier d’auteur : sixième round ! | Cindy Van Wilder
  2. Pingback: Vos questions sur l’écriture et le métier d’auteur : septième round ! | Cindy Van Wilder
  3. Pour le coup, j’ai un problème avec le fait de se lancer dans une histoire avec au moins le début et la fin. J’ai souvent beaucoup d’idée, voire trop, en revanche le plus important m’échappe régulièrement quand je commence une histoire. C’est vraiment stupide, j’en ai conscience. Cependant, les rares fois où je commence une histoire avec tout ce qu’il faut bien en place dans ma tête même la fin, je me retrouve confronté à un autre problème… Je me laisse porter par l’histoire et les personnages, parfois même emporter et ce que j’avais prévu finit par ne plus coller ! Rassurez-moi les amis, je ne suis pas la seule dans se cas ?

    • Qui a dit que c’était stupide ? Chasse cette idée-là de ton esprit 🙂 Pour la question de s’éparpiller, je comprends, j’ai tendance à le faire aussi et ca peut être lassant de se dire « non, je dois revenir au fil rouge de l’intrigue ». En même temps, comme je le dis aussi, ce n’est pas *forcément* du temps perdu, on apprend aussi à « tester » son histoire, ses persos… C’est un avantage pour la suite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s