Bilan lecture du mois d’avril

Autant vous le dire tout de suite : avril a été beaucoup moins brillant que mars au niveau lectures! Néanmoins, comme j’ai compensé du côté de l’écriture – article à venir sur ce sujet très prochainement – je m’estime quand même fière d’avoir atteint le score de 14 livres lus (pas si mal en soi!).

Quelques chiffres avant d’en venir aux résolutions du mois dernier et du bilan d’avril !

14 romans lus, dont principalement du Young Adult, mais aussi de l’heroic fantasy, un classique et un ouvrage de non-fiction.

4 anglophones lus en VO

et... 2 coups de coeur !

Résolutions du mois de mars

Let’s take a look !

1. Encore et toujours réduire ma PaL en ce qui concerne le YA

All clear là-dessus ! Même si ma PaL reste bien alimentée en YA.

2. Continuer les lectures en VO

Si je n’ai pas lu toutes celles que j’avais prévues en avril, j’en ai quand même lu 4.

3. Commencer un des romans de littérature générale qui m’attendent sagement dans ma bibliothèque…

Epic fail !

Le bilan proprement dit 

On commence par les coups de coeur, d’abord Geek Girl d’Holly Smale

geek_girl

Et en second lieu, le magnifique Aristotle and Dante discover the secrets of the universe de Benjamin Alire Saenz !

aristotle_dante_saenz

Dans les bonnes surprises, il y a notamment

sweet_sixteen_heurtiersuivant_liste_fargettonglow-pb-225Partials-cover1

Sweet Sixteen d’Annelise Heurtier, dont j’ai parlé ici

Le suivant sur la liste de Manon Fargetton, mix de thriller et de X-men ados, qui m’a beaucoup plu et dont j’attends (impatiemment) la suite !

Glow d’Amy Kathleen Ryan, premier tome d’un huis-clos situé… dans l’espace (pour une fois que j’accroche!) et dont la chronique sera bientôt publiée sur Callioprofs. Même chose pour Partials de Dan Wells, dystopie située dans un monde ravagé par un virus. Il m’aura fallu quelque temps pour accrocher à ce roman, mais passé les cent premières pages, j’étais dedans.

Dans les bonnes nouvelles, il y a aussi

CVT_Lune-mauve-tome-2-lheritiere_510

Le second tome de la saga Lune Mauve de Marilou Aznar, chez Casterman Jeunesse. Et comme cela faisait un petit temps que j’avais lu le premier tome, je l’ai relu dans la foulée.

Et en parlant relectures, je ne pouvais manquer de mentionner celle-ci, très chère à mon coeur. Impulsion logique quand on y pense que de relire cette saga (j’ai arrêté de compter d’ailleurs!) car je viens de visionner la saison 3 de la série (je sais, je suis en retard, comme d’habitude) et comme elle fait partie de mes favorites, n’est-ce pas…

a_game_of_thrones_book_cover

Ca ne surprendra en aucun cas ceux qui connaissent ma passion pour A song of Ice and Fire !

Au niveau des déceptions (malheureusement)

espions_et_espionnes

On aurait pu croire qu’avec un tel titre, c’était du tout cuit, malheureusement le traitement ne m’a pas du tout convaincu.

et enfin

night_school

Un premier tome qui m’a fait grincer des dents à plusieurs reprises, tant par l’intrigue on ne peut plus floue et lente à se mettre en place que par le triangle amoureux le plus étouffant qu’il m’ait été donné de voir depuis longtemps ! Bref, un début qui ne m’aura pas convaincu. J’arrête là les frais.

Voici pour le bilan ! Alors, quelles résolutions pour le mois de mai (qui va être chargé, notamment avec les Imaginales, donc je ne me fais pas trop d’illusion sur mon score…)

1. Toujours du YA

Pas vraiment une surprise, isn’t it ? 😉

2. Et de la VO anglophone

Parce que j’ai récemment fait une orgie littéraire…. Hum acquis pas mal de VO, donc je sens que vous allez en entendre parler !

Un petit aperçu de mes acquisitions dans cet article.

J’ai d’ailleurs déjà commencé avec un livre assez connu, dont l’adaptation ciné sortira bientôt – c’est d’ailleurs elle qui m’a donné envie de lire le bouquin. Je l’ai fini ce matin et… wow. Si ce n’est pas un coup de coeur – il s’en est fallu de peu – c’est une lecture extrêmement marquante !

Il s’agit donc de « If I Stay » (en VF Si je reste) de Gayle Forman

If-I_stay

Et vous pouvez découvrir la bande annonce du film 

Et vous, quel bilan lecture ?

Bilan lecture : Janvier 2014

Et voilà, petit bilan de mes lectures pour ce mois de janvier! De quoi faire le point entre coups de coeur, déceptions et lectures plus mitigées… Si ce genre d’articles vous intéresse, il reviendra tous les mois.

Quelques stats pour commencer 

Nombre de textes lus pour ce mois: 16 (ce qui est pas mal et me permet même d’avoir de l’avance sur mon challenge Goodreads !

Peu de VO, beaucoup de VF et pas mal d’ebooks !

Des genres assez diversifiés, avec une prédominance de l’imaginaire (comme c’est bizarre!) du Young Adult, de la romance (un genre où j’ai toujours du mal), mais aussi du thriller et du contemporain…

Passons aux coups de coeur, qui sont au nombre de trois pour ce mois-ci !

making_faces

D’abord, l’extraordinaire Making Faces d’Amy Harmon, dont j’ai déjà parlé ici

couv-sixtine

Ensuite, Sixtine de Caroline Vermalle, qui a été une très belle surprise! Je l’ai chroniqué pour Callioprofs et vous pouvez lire une interview de l’auteur ici.

Et enfin…

fortune_cookies

Fortune Cookies de la talentueuse Silène Edgar, chroniqué sur le forum du Boudoir Ecarlate.

Il y a eu aussi de belles découvertes comme

blues_ben_kemoun

Blues en noir d’Hubert Ben Kemoun chez Flammarion Jeunesse! Là aussi, vous pouvez lire une interview de l’auteur sur Callioprofs.

homme_autre

« D’un homme à l’autre » de Sophie Moulay, un récit époustouflant et haletant, paru chez Numeriklivres. Chronique sur le forum du Boudoir Ecarlate!

et aussi…

apprivoise_moi

Apprivoise-moi de Juliette Di Cen, une romance très sympa dont il faut que je me procure les prochains tomes d’ailleurs !

Malheureusement, ce mois de janvier a aussi compté son lot de lectures mitigées et de déceptions. C’est à cette occasion que je vois que je suis parfois complètement à contre-courant de l’opinion générale ! Pour preuve :

lamecanique1

La mécanique du coeur de Mathias Malzieu, dont l’adaptation ciné va bientôt sortir d’ailleurs et enfin, ce que je pourrais qualifier de ma « déception du mois »…

Fangirl-Rainbow-Rowell-Cover-677x1024

Fangirl de Rainbow Rowell. Quand je vous disais que j’allais à contre-courant ! Pour les curieux, vous pouvez lire mon avis ici.

Voilou pour le bilan de mes lectures du mois de janvier!

Mes résolutions pour février ? Hé bien, outre toujours lire davantage d’auteurs francophones – ce que je suis d’ailleurs en train de faire en ce moment – ce sera:

a. Freiner (enfin autant que je le peux!) sur la romance (mais je me connais, je vais rechuter d’ici peu…)

b. Enfin m’attaquer à All Clear, la conclusion du dyptique SF de Connie Willis paru chez Bragelonne il y a peu. C’est en bonne voie, je suis en train de relire le premier livre Black Out, que j’avais énormément aimé.

blackout

Et vous, votre bilan littéraire ? A la semaine prochaine!

Pourquoi je lis et j’écris du Young Adult

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler du « Young Adult ». On peut le nommer « littérature passerelle » ou « cross-age », comme je l’ai entendu récemment, mais je préfère l’appeler de cette manière, au risque de faire grincer des dents les puristes. Le Young Adult, késako ? Voilà une réponse qui n’est pas aisée à formuler car les frontières sont souvent floues. Aussi je vais vous donner ma définition toute personnelle.

 On dit que le Young Adult s’adresse principalement aux jeunes entre 15 et 25 ans. Pour moi, c’est une fausse bonne réponse : j’en ai 30 et je suis une fervente lectrice du YA. Les thèmes qui y sont débattus, les intrigues, les héros me touchent, même s’ils n’appartiennent pas à ma catégorie d’âge. Et je suis loin d’être la seule dans le cas ! Donc pour moi, le Young Adult peut se lire à tout âge. (Néanmoins, je conseillerais, pour plusieurs titres, de les découvrir à partir de 13-14 ans, sensibilité oblige.)

 J’ai aussi lu récemment dans un article très stupide (et donc, je ne mettrais pas les références ici) que ces livres étaient « calibrés pour plaire » et que le style s’en ressentait. Laissez-moi vous dire que si vous partez avec ces préjugés, comme les auteurs de cet article d’ailleurs, vous n’avez rien compris et de plus, vous passez à côté de merveilleuses histoires. S’il y avait un soi-disant « calibrage » du style et de l’intrigue, il y a bien longtemps que j’aurais cessé d’en lire ! Ma copine Silène a aussi répondu à ce sujet ici et d’une magnifique manière.

 Pour ma part, le Young Adult, c’est d’abord de la littérature qui ose. Oser parler de thèmes sensibles, voire tabous, oser les traiter de manière drôle, sensible, sarcastique, irrévérencieuse. Oser mettre en scène des adolescents dans des situations critiques, qui, si elles s’avéreraient réelles, choqueraient l’opinion publique. Oser bouleverser nos repères, oser mettre un grand coup de pied dans la fourmilière si bien réglée de notre quotidien… et voir ce qui en sort.

 hunger_games

Bien sûr, dans ce cadre, on pense tout de suite à « Hunger Games », la trilogie de Suzanne Collins, que j’ai adoré aussi bien par son intrigue que par les diverses réflexions qu’elle suscite.

 Elle n’est cependant pas la seule dans ce domaine : les auteurs de YA sont inventifs et aiment explorer les frontières ainsi que repousser leurs limites! Notamment celles de la mort (« I hunt killers » de Barry Lyga), de la maladie ( « Nos étoiles contraires » de John Green), de la sexualité (« Revanche » de Cat Clarke), de la greffe d’organes (« Les fragmentés » de Neal Shusterman). Sachez cependant, que si les histoires que je viens de vous citer mettent en effet en scène ces thèmes, elles s’inscrivent dans un contexte beaucoup plus large et avec des personnages passionnants !

 Le Young Adult, c’est aussi de la littérature qui fait rêver. Qu’elles se déroulent dans des univers fictifs (« La forêt des gardiens » de Marie-Catherine Daniel) ou dans le nôtre (« De l’autre côté du mur » d’Agnès Marot), elles offrent une imagination foisonnante et même luxuriante. Ne croyez pas que, pour autant, cet imaginaire occulte la capacité de réflexion de ses histoires. Au contraire ! Souvent, il contribue à les mettre en valeur et à les développer.

 Le Young Adult n’hésite pas non plus à explorer les phases les plus sombres de notre histoire et à y planter ses intrigues. C’est le cas notamment de « Qui se souvient de Paula ? » de Romain Slocombe ou encore « Amour ennemi » de Florence Delaporte. Il remonte parfois bien plus loin dans le temps et n’hésite pas à remodeler joyeusement la vie de personnages réels (« Venenum » de Charlotte Bousquet) ou fictifs (« Défi à Sherlock Holmes » de Béatrice Nicodème).

 Enfin, le Young Adult, n’en déplaise aux sceptiques, possède mille et un visages. Qu’il se décline sous la forme de thrillers (« A pile ou face » de Samantha Bailly), d’histoires d’amour passionnées (« Phaenix » de Carina Rozenfeld ou « Graffiti Moon » de Cath Crowley), de périples mêlant survie et quête identitaire dans un univers bouleversé (« La cinquième vague » de Rick Yancey ou encore « Le dernier jardin » de Lauren de Stefano), qu’ils s’emparent des sources littéraires les plus célèbres pour nourrir leur univers (« Krine » de Stéphane Tamaillon), le Young Adult est multiple. Vous voulez mieux le connaître ? Plongez dedans ! Croyez-moi, vous ne serez pas déçus du voyage.

 Voilà, avec tous ces arguments, j’espère que vous aurez compris pourquoi j’aime le Young Adult, pourquoi j’aime non seulement en lire mais aussi en écrire ! Et je peux vous dire que le bouillonnement de cette littérature est très loin d’être fini, ou même de s’essouffler.

Une des meilleures preuves ? Les futures productions d’amis de plume tels que Silène, Lise Syven, Paul Beorn, N.B. Coste, Agnès Marot, Anne Rossi, Marilou Aznar, Axelle Colau, Célia Flaux, Célia Deiana, Aurélie Wellenstein, et encore beaucoup d’autres (jetez donc un oeil dans ma catégorie des liens !)

 L’étoile du Young Adult s’annonce donc encore plus brillante pour 2014 et je suis très fière d’y contribuer!

Revue du Web n°8 – semaine du 11/11

Parce que certains articles bien utiles sont trop vite éclipsés par le flux croissant de nouvelles en tout genre, je vous propose une nouvelle catégorie d’articles sur ce blog : la revue du web ! Où, à ma modeste échelle, je donne les liens vers ce qui m’a intéressé dans la Toile du Net cette semaine, avec réactions de ma pomme à la clef ! Bien sûr, j’aborde en priorité des articles sur l’écriture & la littérature, mais d’autres domaines ne sont pas exclus !

Top départ pour cette huitième revue du Web !

On va commencer par le blog de Clémentine Beauvais, qui porte – entre autres – la casquette d’auteur jeunesse et qui parle de questions poil-à-gratter telles que « Quand tu seras adulte, tu écriras des livres pour adultes ? » sur un ton à la fois drôle et instructif. C’est un de mes articles préférés, mais je dois dire que l’article sur la constitution d’une playlist constitue un de mes chouchous (sans aucun doute parce que je serais nulle à cet exercice…)

Merci à Anne Rossi pour la recommandation !

On continue avec une initiative bien sympathique, qui m’a été signalée à l’occasion du dernier article paru sur ce blog « Lettre ouverte aux lecteurs », par le Capitaine Escroc-Griffe (je vous invite d’ailleurs à faire un tour sur son site, si vous ne le connaissez pas), à savoir le challenge francofou. Késako ? Je reprends texto le message posté sur le blog :

« Il s’agit d’un challenge spécialement adressé aux blogueurs. Le but du jeu étant de chroniquer des textes issus de plumes francophones et uniquement francophones (mais peu importe le pays), les traductions ne seront pas acceptées. »

Si vous êtes intéressés, rendez-vous sur le blog !

Je vous ai déjà parlé des Utopiales la semaine dernière, mais saviez-vous qu’au même moment outre-Manche se déroulait la World Fantasy Convention ? Imaginez bon nombre d’auteurs comme Neil Gaiman ou Terry Pratchett réunis dans un seul et même lieu pour parler littérature pendant quelques jours. Avouez que le tableau fait envie ! Bref, si je n’y étais pas – je n’ai malheureusement pas encore développé le don d’ubiquité – l’équipe des éditions Bragelonne, elle, y était présente et vous propose un compte rendu de ce séjour en plusieurs parties. Vous pouvez découvrir la première d’entre elles ici.

Un petit conseil : essayez de ne pas (trop) baver sur votre écran !

Enfin, retour sur un concours d’écriture, qui a suscité bien des envois, j’ai nommé le concours Tremplin Premier Roman de la collection Black Moon, chez Hachette. Une collection dévolue aux romans Young Adult – certains ont été chroniqués dans la rubrique « Le mardi sur son 31 » d’ailleurs – et en recherche de plumes francophones. Comme l’illustre ce court reportage, l’équipe a reçu plus de 500 textes. Au final, 6 ont été retenus. Vous pouvez d’ores et déjà découvrir des extraits via le site Lecture Academy et même voter pour votre préféré (la connexion au site sera nécessaire pour cette étape). Bref, si vous vous intéressez au Young Adult et que vous voulez découvrir de nouveaux talents, rendez-vous sur cette page !

Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle revue du Web !