Imaginales 2017

Dans exactement 24 heures, j’aurais pris mon envol (ou plutôt la route) destination un de mes festivals favoris, j’ai nommé les Imaginales 2017 !

Autant vous dire que pour mon dernier festival de ce semestre, l’impatience est grande !

Si vous ne connaissez pas ou peu les Imaginales, deux vidéos qui pourront éclairer votre lanterne…

 

Maintenant, passons à mon programme 2017, qui commence cette fois dès le jeudi. En effet, étant donné que j’ai eu le plaisir de voir Memorex arriver finaliste du Prix Imaginales Collégiens (PIC)…

 

Il est donc logique que je commence par là !

  • RDV donc le 18/5 à 15 heures au Magic Mirrors 1 – où la sélection 2017 du PIC passera à la question !

Ensuite,

  • Vendredi 19/5 à 11 heures, toujours au Magic Mirrors 1 – Ecrire des histoires

Et enfin,

  • Samedi 20/5 à 16 heures, au Magic Mirrors 3 – Ils viendront vous traquer…

 

Voici pour les conférences ! Naturellement, vous pourrez me retrouver du jeudi au samedi après-midi sous la Bulle du Livre pour dédicacer les Outrepasseurs au complet ainsi que Memorex 🙂

Et en parlant justement des Outrepasseurs & de Ferenusia, j’ai eu le plaisir d’apprendre il y a quelques jours que l’illustratrice de ce dernier tome, Marcela Bolivar, serait présente au festival ! Vous aurez donc l’occasion d’avoir une double signature sur vos exemplaires de Ferenusia, si l’envie vous en dit 🙂

Enfin – qui sait ? – je pourrais même vous glisser quelques infos sur mon prochain roman à paraître chez Scrineo, La Lune Est A Nous !

Comme d’habitude, si vous voulez me glisser un petit coucou au détour d’une allée ou d’une rue (Epinal n’est guère grand), n’hésitez pas.

A tout bientôt, mes cher-e-s !

Imaginales 2016

Qui dit dernier week-end de mai dit naturellement, forcément… Imaginales !

Si vous ne connaissez pas encore ce festival, je vous invite à consulter le site officiel et à farfouiller sur mon blog grâce au tag « Imaginales ». En attendant, sachez que c’est l’un de mes festivals favoris et que je suis très heureuse d’y participer à nouveau cette année !

imaginales2016

La superbe affiche de cette année, signée Hélène Larbaigt

J’y serai présente du vendredi matin au dimanche soir. Quand je ne serai pas dans la Bulle du Livre – là où ont lieu la plupart des dédicaces – avec bien entendu Les Outrepasseurs et Memorex à mes côtés, ou en train de flâner dans la ville même, qui est bourrée de charme, vous pourrez me retrouver à l’une des quatre conférences suivantes !

  • Vendredi 27 – 11 h : Tant qu’on a la santé ! Epidémies, labo et petites gélules
  • Samedi 28 – 18 h : Magie et Magiciens… Entre le Bien et le Mal
  • Dimanche 11 h : Présentation des Editions Gulf Stream
  • Dimanche 12h : Chats gentils

Pour plus d’infos, cliquez ici ! 

Mais ce n’est pas tout ! Car, comme vous le savez depuis la semaine dernière, je vous ai révélé que les Outrepasseurs compteraient en 2017 dans leurs rangs un tome 4/spin off. Et à l’occasion des Imaginales, moi-même et la fine équipe de Gulf Stream vous avons réservé une petite surprise… A découvrir bientôt !

Et si vous êtes en manque des Outrepasseurs, que 2017 vous semble encore bien loin… Hé bien, je vous invite à feuilleter l’anthologie officielle du festival, cette année sur le thème des Fées & Automates !

antho-imaginales-fees-et-automates-couv

Admirez un peu cette couv’ signée Hélène Larbaigt !

J’ai l’immense plaisir de figurer au sommaire, avec ma nouvelle Tsimoka !

Bien entendu, si vous me croisez dans les allées du parc où a lieu le festival, n’hésitez pas à me passer le bonjour ! Et si vous préférez avoir toutes ces news en format vidéo, je vous invite à faire un tour sur ma chaîne Youtube toute neuve 🙂

A bientôt les gens !

[Memorex] Première revue de presse !

memorex

Voilà – déjà ! – deux semaines que Memorex est sorti et le moins qu’on puisse dire, c’est que vous lui avez réservé un splendide accueil. Que ce soit avec vos photos, qui me sont parvenues d’un peu partout (France, Suisse, Belgique…), vos messages, quand vous l’aviez (ou pas encore, mais que vous le cherchiez !) et vos retours de lecture, vous avez fait de moi une auteur heureuse ❤️

Et parce que j’aime partager tout ça avec vous, petit florilège des critiques, textes comme vidéos, que j’ai pu recevoir !

Passons aux blogs & sites ! 

J’ai aimé tellement de chose dessus, les thèmes, les personnages, le tout (la référence à IRL aussi tiens). J’avoue avoir du mal à lui trouver des défauts, peut-être des explications parfois un peu trop rapide sur certain point, ou le fait que je trouve le roman trop court (question de goût ça, mais je serais bien restée plus longtemps en compagnie de Réha). Pour conclure, je dirais juste que c’est un nouveau coup de cœur.

La Pile A Lire

En bref, encore une fois, Cindy Van Wilder a réussi à me bluffer par son immense talent ! C’est un excellent thriller basé sur une réflexion des conséquences des projets médicales. Je ne vous recommande pas ce livre…Mais vous force à l’acheter. ILLICO.

Little Girly

Réha est une battante, une jeune fille pleine de courage et de ressources, mais aussi un personnage en souffrance, aux prises avec des événements qui la dépassent. Elle en devient très touchante, et plus encore lorsque la vérité va éclater. Le genre de personnage idéal auquel le lectrice et, même le lecteur, ne manqueront pas de s’identifier.

Appuyez sur la touche Lecture

 

Memorex est un roman original, qui sort complètement de l’ordinaire. Véritable huis-clos qui nous entraîne dans un thriller young adult abouti, on est incapable de décrocher et on retient notre souffle tout du long. La tension monte progressivement tout au long du récit jusqu’à la fin. Je n’avais rien vu venir, et ça faisait longtemps que je ne m’étais pas laissée surprendre autant par un roman. Memorex se démarque totalement des autres parutions YA, il est complexe, étonnant, bouleversant, émouvant, intrigant, passionnant. Il vous donne une claque et vous restez comme figé pendant quelques instants à la dernière page, sous le choc d’avoir fini ce roman. Un coup de coeur que je vous conseille les yeux fermés !

Ce roman m’a amené à envisager tellement d’options, sauf que j’étais bien loin de m’imaginer ce qui m’attendait.
La lecture de ce roman aura été tellement attendue que c’était juste un moment de lecture génial ! Ça le fait si je dis « jouissif » ? Un peu extrême ? Mais pourquoi pas, parce qu’on en est pas loin.
Avec son écriture maîtrisée et envoûtante, elle nous plonge dans ce thriller – avec un soupçon d’aventure et de Science-Fiction – en nous tenant en haleine, du début à la fin. Sans oublier le merveilleux travail effectué sur la couverture, qui rend ce livre aussi beau, que bon.
Si je m’écoutais, je vous citerais tous et toutes ! Sachez en tout cas que toutes les chroniques reçues m’ont fait énormément plaisir ❤️
Sur ce, je vous dis à très bientôt les gens avec un prochain article sur les Imaginales 2016… où, bien entendu, Memorex sera présent ! 😉

Ferenusia

Chers lecteurs,

Chères lectrices,

 

Comme vous le savez, j’aime vous teaser et vous réserver des petites surprises. J’aime aussi, quand cela m’est possible, vous annoncer de jolies choses ! À présent, c’est le tour de #NouveauRoman, ce fameux hashtag avec lequel je vous tease depuis des mois, à présent.

Il est temps de vous dévoiler son titre et une petite partie de son contenu.

 

Nouveau Roman s’intitulera donc Ferenusia.

 

Et si ce nom vous dit quelque chose, c’est normal: vous l’avez déjà croisé dans les… Outrepasseurs !

Outrepasseurs_ensemble_2

 

Yep, vous lisez bien : Ferenusia sera donc le titre des Outrepasseurs #4 ! 

 

Quelques explications :

 

  • Un quatrième tome… qui n’en est pas vraiment un !

Je m’explique : si, pour le lire, il sera nécessaire d’avoir lu la trilogie auparavant, Ferenusia sera aussi un spin-off, car il mettra en scène de nouveaux personnages, avec des thèmes jusqu’ici peu ou pas explorés, qui se situeront toujours cependant dans le cadre des Outrepasseurs.

 

  • Pourquoi un tome 4/spin-off ?

Il existe des univers auxquels il est difficile de dire au revoir et les Outrepasseurs comptent parmi ceux-là. L’écriture de cette trilogie a été une belle aventure, qui a été rendue d’autant plus précieuse à mes yeux par l’intérêt et l’enthousiasme que vous lui portez.
Néanmoins, je ne me serais pas lancée dans l’écriture de Ferenusia s’il n’y avait pas eu matière ! Car, en y repensant, je me suis aperçue que tout un pan de l’aventure des Outrepasseurs avait été peu exploité au final. Et je trouvais ça très dommage. Je parle bien entendu de l’univers des Ferreux.

J’ai donc soumis à l’idée à Gulf Stream et après discussion & réflexion, nous nous sommes mis d’accord sur ce nouveau périple en terres Outrepasseuriennes !

 

 

  • « Mais je pensais que la trilogie est complète ! »

Et elle l’est bel et bien, je vous rassure 🙂 Il y a une fin au 3e tome et si vous voulez vous arrêter là, aucun souci. Si vous voulez en revanche continuer l’aventure… Ferenusia vous tendra les bras !

 

  • « Retrouvera-t-on X, Y ou encore Z ??? »

Un peu de patience, mes chers/chères ! Ferenusia sortira en 2017. Ca vous donne le temps – entre autres choses – d’une part, de (re)découvrir les Outrepasseurs, d’autre part, de vous jeter sur Memorex – qui, lui, est un tome unique 😉

Et puis, j’aurai l’occasion de vous en reparler d’ici là !

 

  • Pourquoi le dévoiler maintenant ?

Tout simplement, car moi-même et l’équipe de Gulf Stream Editeur vous réservons une petite surprise aux Imaginales ! Et pour ceux & celles qui ne peuvent pas y assister, promis, on ne vous oubliera pas !

 

J’espère en tout cas que cette nouvelle vous procure autant de plaisir que je n’en ai à vous la révéler 🙂

Sur ce, les gens, je vous dis à bientôt pour des nouvelles sur Memorex et le programme des Imaginales !

[4 vendredis de Memorex] C’est la sortie !!

Enfin – ENFIN ! – nous y sommes.

Car oui, ladies & gentlemen, Memorex est de sortie dans toutes les bonnes librairies en France et ailleurs ! Et quel plaisir pour moi de pouvoir enfin vous le dire… Vous n’imaginez même pas !

Notez que certaines enseignes n’ont pas attendu le vendredi 6 mai pour le mettre en vente. La preuve en images (merci d’ailleurs à tous ceux et toutes celles qui me les ont fait parvenir, j’adore ça ! )

memorex_rivetoile

Librairie Rivétoile à Strasbourg

 

Memorex_furet

Furet du Nord, Villeneuve d’Ascq

 

Et vous ne vous êtes pas arrêtés là ! Je parlais la semaine dernière de la magnifique chronique de la Malle aux Livres, en voici d’autres :

En conclusion, bien que je ne sois pas une amatrice de thriller, j’ai été complètement conquise par Memorex et peux dire sans hésiter que ce livre est un coup de coeur! L’intrigue est angoissante et oppressante à souhait en plus de tenir le lecteur en haleine sans temps mort.

Rêveuse Eveillée (attention, cette chronique contient des révélations )

L’intrigue est finement menée, l’écriture est fluide, précise et efficace.

Audel – avis Goodreads

Ce thriller YA hautement addictif et parfaitement maîtrisé nous prouve tout le talent de Cindy Van Wilder pour concocter des histoires fabuleuses à l’intrigue totalement inattendue. Mêlant les genres avec brio, elle nous entraîne dans une incroyable introspection et une réflexion sur l’humanité ainsi que sur la déontologie scientifique. À l’aide de personnages passionnants, elle nous enferme sur une île pas si paradisiaque que cela, mais à aucun moment le lecteur ne sait à quoi s’attendre. Stupéfiant !

Bettie Rose Books

C’est vraiment un coup de cœur. 

L’histoire est vraiment bien trouvée, très aboutie et travaillée. Les personnages sont originaux, touchants et très riches. La plume est magnifique et colle parfaitement au roman et au caractère du personnage principal, mais aussi aux flash-backs;

Colorandbook

Memorex est un bon roman, plein de surprises jusqu’à la dernière page. L’écriture fluide et travaillée de l’auteur vous plonge dans un univers captivant et haletant. Si vous avez aimé Les Outrepasseurs, vous n’avez pas d’excuse: Foncez!

Carolivre

Les 100 dernières pages m’ont tellement… Je n’ai tout simplement pas pu lâcher le livre tellement j’avais peur pour les personnages ! J’avais l’impression d’être avec eux, d’être dans le feu de l’action ! Je ne savais pas où tout ça allait mener et j’ai tellement adoré…

Glittery Books

Des avis qui me vont droit au coeur.

Place au dernier extrait…

Textes concours Cindy4

 

Et non, vous ne saurez pas qui prononce ces mots !

Parlons plutôt du genre de Memorex – ou plutôt des genres. Entre thriller, récit contemporain, science-fiction, anticipation (puisque l’action se situe dans un futur proche), ce récit s’est révélé être un véritable caméléon. Quelque chose qui m’est venu naturellement et j’ai été très heureuse, après les Outrepasseurs, de partir dans quelque chose de complètement différent ! Personnellement, cette diversité me tenait à coeur. En règle générale, je ne me vois absolument pas rester dans un seul « registre », j’ai envie d’explorer toutes les gammes que nous offre l’écriture.

D’ailleurs, cette liberté de ton se reflète très bien dans la collection Electrogène, dans laquelle s’insère Memorex.  Quand Paola Grieco, mon éditrice, m’en a parlé, elle m’a donné deux concepts-clefs.

  • Un tome unique (tous les romans de la collec’ Electrogène le sont)
  • De la tension, de la tension… et encore de la tension !

Avec de telles consignes, comment ne pas m’amuser, je vous le demande !

J’avais déjà eu l’opportunité de goûter au genre policier/suspense dans la trilogie des Outrepasseurs, et je savais que c’était un registre que je voulais retrouver dans mes futures productions. Les mots « tension narrative » m’y ont tout de suite fait penser. Je me suis donc dirigée naturellement dans cette direction au moment de débuter Memorex.

La question de « Par quel bout l’aborder ? » s’est posée ensuite. Dans la plupart des thrillers/policiers, c’est un-e flic qui mène l’enquête. Un schéma classique dont je voulais m’éloigner, d’abord parce que je ne concevais pas l’intrigue de cette manière – l’aspect YA entrant aussi en jeu – ensuite parce que je n’avais aucune envie que cela ressemble à un épisode des Experts (même si j’avais eu les connaissances nécessaires dans ce cadre !).

Je voulais aussi explorer, comme je l’ai révélé lors du 3e extrait, les conséquences d’un évènement traumatisant. L’aspect « enquête » devait aller de pair, à mon sens, avec celui du développement psychologique de ma narratrice, Réha. C’est quelque chose que j’admire dans les polars que je lis, en particulier ceux d’une de mes auteurs favorites, j’ai nommé Fred Vargas avec sa série dévolue aux aventures du commissaire Adamsberg. Et sans vouloir faire de comparaison – l’idée ne me viendrait même pas à l’esprit ! – c’est quelque chose que je me suis efforcée de réaliser dans le cadre de Memorex.

Enfin, la gestion de la tension narrative m’a aussi poussée du côté « récit d’aventures ». Car je voulais aussi que l’action soit au rendez-vous – dans une mesure réaliste, bien entendu – et que pour une fois, ce soient les femmes qui les vivent. Elles qui sont encore trop souvent cantonnées, par ex. dans les films, aux rôles de « love interest », de « victime à sauver » ou encore « d’adversaire », je désirais les mettre au premier plan, une belle manière de briser les codes, et je dois dire que je me suis éclatée à le faire !

_______

Et voici pour ce dernier opus des 4 vendredis de Memorex – j’espère que vous avez apprécié l’opération ! Pour l’heure, passons aux évènements qui vont rythmer cette journée & ce week-end.

  • En premier lieu – pendant toute la journée de vendredi, j’organise une séance questions/réponses sur les réseaux habituels (Facebook & Twitter) et aussi en commentaire de ce blog. Vous avez une question sur Memorex, l’écriture, le métier d’auteur ou tout autre sujet ? N’hésitez pas & foncez 🙂
  • En deuxième lieu – parce que j’ai envie de vous faire plaisir, j’organise un deuxième concours pour remporter un exemplaire dédicacé de Memorex ! Rendez-vous uniquement sur les réseaux – Facebook, Twitter, Instagram – pour participer.
  • Last, but not least- ce dimanche 8 mai, à partir de 15 heures, retrouvez-moi sur la chaîne des lectures de Nine à l’occasion de son cinquième anniversaire, pour une interview en live et bien d’autres surprises 😉

nine_hank

Pour que la fête soit complète… Il ne manque plus que vous ! 🙂

A tout bientôt, les gens

3e opus – 4 vendredis de Memorex

Et on se retrouve pour une troisième édition des 4 vendredis de Memorex !

Aujourd’hui est un jour un peu spécial, car d’une part, je m’envole pour Genève, à l’occasion du Salon du Livre – retrouvez-moi sur l’espace Young Adult – et où Memorex sera d’ailleurs présent en avant-première…

Young_adult_SDL_Geneve

Et d’autre part, ça y est, le dernier décompte est lancé, car dans une semaine, le roman sort officiellement en librairie ! Autant vous dire que mon impatience ne connaît aucune limite…

Néanmoins, certain-e-s d’entre vous ont eu la chance de tenir le roman dans les mains avant cette date, de le lire… et même de rédiger une chronique. C’est le cas de la fine équipe de la Malle aux Livres, qui m’a fait la très belle surprise de chroniquer Memorex en avant-première. Vous pouvez y aller les yeux grands ouverts, aucun spoiler à l’horizon ! 

Revenons à nos moutons, à savoir le troisième extrait…

Textes concours Cindy3

Kassa, le père de Réha, et paradoxalement un des personnages dont la voix m’est venue assez facilement. Sans aucun doute car c’est un personnage extrêmement humain – même si certain-e-s lecteurs/lectrices de Memorex me diront peut-être le contraire…

Mais trêve de révélations, que je ne vous spoile pas la découverte !

En vous dévoilant cet extrait, j’avais envie de vous parler de la psychologie des personnages, de leur caractérisation.

Rien ne m’agace plus, en tant que lectrice, qu’un auteur qui, dès les dix premières pages, vous dit d’emblée « Voici les méchants/les gentils » et que leur psychologie ne varie pas d’un poil tout au long du roman. Non seulement j’ai l’impression de me faire duper – car l’intérêt des personnages, c’est quand même leur découverte au fil de l’intrigue – mais en plus, je ne peux pas m’empêcher de penser que cela les réduit à des figurines de carton pâte, des personnages en 2D, sans grande saveur.

Pour moi, en tant qu’auteur, les personnages sont égaux aux personnes que nous pouvons rencontrer dans la vraie vie. On fait connaissance, on apprend à découvrir l’autre, avec tout ce que cela implique de surprises, bonnes comme moins bonnes. C’est exactement de cette manière que je conçois mes personnages d’encre et de papier.

La psychologie en zones de gris (et non, aucune nuance à l’horizon. Oui, je sais, elle était facile ^^)  qui révèle toute la complexité de l’être humain, toute sa fragilité également. Dans Memorex, il en est d’ailleurs particulièrement question…

Un plaisir supplémentaire que je m’octroie en tant qu’auteur, c’est de jouer le plus possible sur les perceptions des lecteurs concernant un ou plusieurs personnages. J’ai eu le plaisir, dans les Outrepasseurs, d’avoir plusieurs réactions dans ce sens par exemple sur le Chasseur, l’un des personnages les plus charismatiques de cette saga; Je dois dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire certains témoignages de lecteurs, qui l’avaient détesté dans le tome 1, changer complètement d’avis par la suite !

Un autre aspect qui me fascine dans la construction des personnages, c’est d’aller au-delà des codes communément admis, voire des clichés. Une suite logique à une réflexion que j’ai entamée voici quelque temps et qui se trouve d’ailleurs toujours en cours – je vous en touchais deux mots à ce sujet ici . Dans Memorex, tout en restant fidèle  aux rôle & la nature donnés à chacun de mes personnages, j’ai essayé le plus possible de briser les carcans où l’on a l’habitude d’enfermer trop souvent les personnages, de repousser les frontières dans ce domaine. C’était d’ailleurs le cas avec Magali, présentée lors du deuxième extrait de Memorex

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour le dernier extrait et avec quelques surprises pour le jour officiel de la sortie ! Stay tuned 😉

Salon du Livre de Genève

Ce week-end se tient le Salon du Livre de Genève.

Autant vous dire que ce moment promet d’être incroyable, ne serait-ce que par le nombre de « premières fois » qu’il cumule !

En effet, première fois que j’y suis invitée, première fois que je me rends en Suisse (hé si! ) et last but not least…

Première fois que Memorex sera disponible – en avant-première !

Si ce n’est pas une cause de réjouissance, ça…

memorex

Avant de vous parler de mon programme en particulier, j’aimerais d’abord ouvrir une parenthèse pour saluer la super initiative du SDL Genève, qui, pour sa trentième édition, a décidé notamment de consacrer une scène entière à la littérature Young Adult, avec, aux commandes, une bloggeuse & booktubeuse que j’adore suivre, j’ai nommé Margaud Liseuse !

Alors, je ne sais pas vous, mais j’aimerais voir davantage d’initiatives de ce type et ce, dans toute la francophonie ! Chapeau bas au SDL de Genève pour être le pionnier en la matière. 🙂

Young_adult_SDL_Geneve

Passons maintenant à mon programme, qui se concentre sur le samedi fin d’après-midi !

  • De 16h à 16h30 : table ronde en compagnie de Samantha Bailly, modérée par ma chère Lanylabooks ! RDV sur l’espace YA – N1460
  • De 16h30 à 17h30 : Dédicace toujours sur l’espace YA.

Bien entendu, comme je serai là tout le week-end, il va de soi que vous pourriez me croiser dans les allées du salon (et même de Genève, qui sait !) Si l’envie de me passer le bonjour vous dit, n’hésitez pas. Ca me fait toujours plaisir de papoter, mettre des visages sur des noms, etc.

En attendant, je vous donne RDV vendredi pour la troisième édition des 4 vendredis de Memorex. Stay tuned !

4 Vendredis de Memorex : deuxième édition

Si vous n’avez pas suivi le début de l’opération, rendez-vous à l’article précédent pour savoir de quoi il s’agit ! 

Avant de vous livrer le deuxième extrait de Memorex, je tiens à vous remercier (oui, encore !) pour votre intérêt, votre enthousiasme, tous les petits mots que vous me laissez dans le cadre du concours… Sachez qu’ils me font chaud au coeur et que c’est toujours un immense plaisir de vous lire !

Et en parlant de concours, n’oubliez pas que c’est le dernier jour pour participer ! Les quatre gagnant-e-s seront annoncé-e-s à 20 heures & contacté-e-s par mail.

Passons donc au deuxième extrait de Memorex !

Textes concours Cindy2

L’occasion de vous dévoiler non seulement Magali, qui est un personnage que j’ai adoré découvrir au fil de l’intrigue – elle m’aura d’ailleurs donné du fil à retordre, c’est dans sa nature ! – mais aussi et surtout de vous parler d’un aspect essentiel du roman, qui m’aura donné matière à réflexion sur l’essence même du métier d’écrivain et de son rapport à l’actualité.

Quand j’ai commencé la rédaction de Memorex, les attentats de Paris, Bruxelles, Lahore et d’autres – malheureusement cette liste est beaucoup trop longue – n’avaient pas encore eu lieu. L’homme étant ce qu’il est, le déchaînement de violence aveugle ne nous est cependant pas étranger (là aussi, malheureusement). L’idée de l’attentat visant Breathe, la fondation artistique décrite dans Memorex, qui représente pour moi l’idée même de tolérance, de respect, de partage avec les autres cultures, d’échange avec d’autres réalités qui ne sont pas les nôtres, illustre parfaitement à mes yeux ce que cet acte vise et a toujours visé : engendrer la haine.

Le rejet.

Vouloir dominer et soumettre par la peur & le repli sur soi.

Quand j’ai commencé à écrire Memorex, donc, je n’avais aucune idée à quel point cet évènement, au centre de l’intrigue dans le roman, allait trouver un écho dans notre actualité. Quand la réalité rejoint la fiction, elle n’engendre hélas pas que du positif…

 Quand les attentats de Paris ont eu lieu, quand j’ai pu récupérer un peu mes esprits après l’onde de choc, je me suis réellement posée la question : « Puis-je mettre dans mon roman un acte similaire à ce que nous sommes en train de vivre ? En ai-je le droit ? »

Car, même si le contexte du roman est différent, le geste de semer la mort et la désolation, de s’attaquer aux valeurs essentielles que je nomme plus haut demeure le même.

Bon, pour des raisons pratiques – au mois de novembre, Memorex en était au stade des corrections finales – il m’aurait été impossible de changer complètement l’intrigue. Néanmoins, notre triste actualité, encore renforcée par les évènements ultérieurs, m’a poussé à m’interroger plus en détail sur mes motivations pour tisser l’histoire de Memorex autour de cet acte de destruction.

Et la réponse qui a émergé peu à peu au fil de mes réflexions, c’est que je ne pouvais pas ignorer ce qu’il se passait autour de moi.

Oui, je pouvais l’évoquer. La décrire.

Et surtout, face à cette violence, en réaction à celle-ci, mettre en exergue la force que nous trouvons dans la culture et la création.

 Car nous en avons tous et toutes besoin. On l’a vu d’ailleurs peu après les attentats – des dessins, des textes, des chansons, des créations graphiques, artistiques ont fleuri un peu partout.

Pour exprimer notre colère, notre chagrin, notre besoin de réponses.

Pour aussi tenter de comprendre ce qui ne peut être compris – ou du moins, tenter de l’appréhender.

Parce que nous nous devons d’avancer et que nous ne pouvons pas le faire les yeux bandés.

Bien entendu, nous avons tous et toutes le droit à la détente, à l’imaginaire et à l’évasion. J’espère d’ailleurs de tout cœur que Memorex répondra aussi à ce besoin.

Mais je sais aussi que ce texte reflète des questions que je me pose en ce moment, que j’ai ressenties encore avec plus d’acuité le 22 mars.  Quelque part, il m’a aidé  à définir ce qui est et reste le plus important pour moi et que je ne suis certainement pas la seule à ressentir comme tel.

Ces valeurs qui nous ont poussé, par nos œuvres multiples et diverses, à dire combien et toujours nous sommes, par le biais de la création culturelle, attachés à un socle commun qui est celui de la liberté, de la diversité. De la résistance face à ceux qui voudraient nous les arracher.

Combien notre amour de la vie est profond.

Inauguration des 4 vendredis de Memorex + CONCOURS !

Hello à tous & toutes !

Enfin… ENFIN (oui, ce mot mérite des majuscules !) je peux vous parler plus à loisir de Memorex ! Car, dites-vous bien que si le teasing vous a titillé les nerfs, le fait de devoir me retenir concernant ce bouquin m’a aussi mise à rude épreuve…

Je sais que vous êtes sans doute impatient-e-s que je vous dévoile les concours – car oui, il y en a bien deux ! Néanmoins, avant d’y venir, je vais d’abord vous parler de la première partie du titre de cet article, à savoir l’opération 4 vendredis de Memorex. 

Le principe est simple – chaque vendredi et ce jusqu’au 6 mai, date de sortie officielle du roman, je vous dévoilerai un extrait de Memorex, qui introduira un thème spécifique du roman. Vous savez déjà à quel point ce roman me tient à coeur, j’avais donc hâte de vous dévoiler davantage de sa genèse, la manière dont il a été créé, etc.

Sans plus tarder, voici le premier extrait :

Textes concours Cindy

 

Réha, aka le personnage principal de ce roman et sa narratrice. Je vous avais prévu que Memorex se révélerait bien différent des Outrepasseurs, en voici une preuve 😉

Le personnage de Réha s’est tout de suite imposé dans mon esprit dès que Muse m’a soufflé les premières idées concernant ce roman. J’avais envie d’explorer d’autres horizons, de découvrir également d’autres modes de narration – je suis donc partie sur un point de vue unique (avec cependant quelques digressions… mais je n’en dirai pas plus !), un « Je » au présent qui m’a attirée d’emblée.

Ce que je n’avais pas prévu, c’est qu’au fil de l’histoire, je développe énormément d’empathie pour Réha. Ce qui peut vous sembler aller de soi – naturellement, on s’attache toujours à ses personnages, on y met toujours un peu (beaucoup) de soi quand on leur donne vie sur le papier. Pourtant, le lien qui s’est établi avec cette jeune fille m’a complètement prise par surprise. Sans nul doute que le récit au « je » y est pour quelque chose, mais d’autres facteurs entrent aussi en jeu.

Comme, par exemple, le fait que son expérience de vie soit complètement différente de la mienne. Si vous me suivez sur ce blog et/ou les réseaux sociaux, vous savez à quel point la question de la diversité dans la littérature me tient à coeur. J’ai énormément appris à ce sujet – et j’ai toujours beaucoup à apprendre d’ailleurs – au fil de mes lectures, de mes pérégrinations sur Twitter, qui se révèle un outil formidable pour en savoir davantage sur d’autres réalités que la nôtre et briser les oeillères que nous pouvons tous avoir dans ce cadre.

En créant Memorex, je savais donc que je voulais partir sur cette base. Réha s’est très vite imposée, avec son background afro-asiatique et sa culture américaine mâtinée d’influences polynésiennes.

starfish

Naturellement, le fait de créer des personnages qui ont d’autres expériences de vie, d’autres réalités que la vôtre entraîne obligatoirement le respect de celles-ci. Et pour les respecter, je me suis efforcée de mettre de côté tout ce que je pensais savoir sur le sujet et j’ai écouté d’autres voix car chacune a naturellement sa propre histoire. J’ai lu, je me suis informée, j’ai fait des recherches. J’ai tendu l’oreille. C’est loin d’être toujours facile, d’ailleurs, car naturellement on a peur de se tromper, de commettre des faux pas, de blesser l’autre, même involontairement, dans la représentation que l’on donne.

Je suis convaincue, cependant, que le jeu en vaut la chandelle, si je puis dire, et que l’écriture ne se borne pas à la maxime bien connue d’écrire sur ce que l’on connaît. En tant qu’auteur, j’ai aussi envie d’aller au-delà de ce que je connais, quitte à me mettre en danger. N’est-ce pas là aussi, un des plaisirs de l’écriture ?

J’ai donc voulu que cette diversité, ce respect de l’autre, ce vivre ensemble qui est plus important que jamais soit un des fils rouges de Memorex, que les références y soient présentes, que ce soit en parlant de la fondation Breathe, un des acteurs majeurs du roman, ou encore du masque que vous avez pu apercevoir pendant quelques secondes dans le trailer.

Dans ce cadre, je tiens d’ailleurs à remercier chaleureusement Aliette de Bodard, qui a été d’une aide inestimable dans le cadre des patronymes d’origine vietnamienne, Silène Edgar, pour ses précieuses connaissances, notamment sur l’aéroport de Tahiti, et enfin, Angela Léry, pour s’être prêtée au jeu de la couverture !

memorex

 

J’espère que ce premier article des 4 vendredis de Memorex vous aura mis en appétit, la suite, la semaine prochaine 🙂

En attendant, voici les concours !

Le premier se déroule sur Instagram, une plate-forme où je me suis récemment inscrite. Pour fêter ça, en duo avec la sortie prochaine de Memorex, je vous ai concocté un petit défi que vous pouvez retrouver ici ! Un exemplaire de Memorex est en jeu. Attention, ce concours court jusqu’au lundi 18 avril à 20 h ! Lisez bien les formalités à remplir 😉

Le deuxième concours, quant à lui, va se dérouler ci-dessous.

 

Concours_Cindy

(Un immense merci à Agnès Marot pour avoir concocté ces sublimes affiches !)

4 exemplaires en jeu et ce jusqu’au 22 avril inclus… Avouez que vous êtes gâté-e-s !

Pour participer, rien de plus simple – il suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Quelques précisions : 

  • Une seule participation par personne
  • Le concours est ouvert à l’international
  • Le tirage au sort aura lieu le vendredi 22/4 à 20h. Les noms des gagnant-e-s seront publié-e-s ici et ils/elles seront averti-e-s personnellement par mail.
  • Good luck tout le monde !