Liste de lecture spéciale été

Comme vous avez pu le constater, je n’ai plus posté récemment de chroniques lecture, excepté dans le cadre d’une interview d’auteur. Moitié par paresse – je suis une grande flemmarde, même si certain(e)s ne me croient pas…- moitié car établir des listes thématiques quand l’occasion se présente, comme c’est le cas ici, me plaît beaucoup plus !

Vous êtes prêts ? Let’s go !

three_day_summer

Commençons par un titre VO qui fleure bon l’été, à savoir Three Day Summer de Sarvenaz Tash. Et pas n’importe quel été, puisque ce roman retrace le parcours de deux ados, un festivalier et une infirmière volontaire, en plein Woodstock! Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai rarement croisé cette période en YA ! Vous voulez du rock n’ roll, une jolie romance et une furieuse envie d’écouter du Jimi Hendrix ? Ce roman est pour vous !

latour

J’en parlais hier, donc si vous avez manqué cet article, laissez-moi vous faire un topo : vous voulez frissonner ? Vous aimez les personnages dont on ne sait pas que penser, qui vous fascinent complètement dès la première page ? Plongez donc dans la Tour, une novella oppressante et à la fois libératrice – vous comprendrez ce que je veux dire 😉 – par Cécile Duquenne ! Et pour les réfractaires au numérique, sachez que la version papier arrive bientôt 🙂

more_happy_silvera

Attention, OLNI (Objet Littéraire Non Identifié – et c’est tant mieux) en approche ! Ce roman fait le buzz même avant sa sortie et nul doute qu’il arrivera bientôt chez nous en VF… Aaron Santo vit dans le Bronx, dans un appartement avec sa mère et son frère aîné, tous deux travaillant double depuis que leur père s’est suicidé dans la salle de bains. Heureusement, Aaron peut compter sur le soutien de sa copine, Geneviève, et de ses amis d’enfance. Mais l’arrivée d’un nouveau locataire, Thomas, dans leur immeuble, va tout bouleverser.

Vous pensez que ce roman est une « simple » histoire d’amour LGBT ? Franchement, vous êtes à mille lieues de ce qu’est réellement More Happy Than Not. C’est un roman qui commence doucement, et ce rythme convient parfaitement à la voix d’Aaron. Vous ne vous attendez certainement pas à ce qui va suivre – moi non plus, d’ailleurs ! J’ai été complètement surprise, voire bouleversée par ce qui arrive. C’est en tout cas une superbe réflexion sur le courage, l’acceptation de soi et l’amour sous toutes ses formes. A lire – et prenez des mouchoirs à côté de vous !

fanny_charlotte_bousquet

Une romance atypique et surtout le formidable parcours d’une jeune femme déterminée à suivre sa carrière d’actrice, voilà ce que nous offre Charlotte Bousquet avec Fanny. Fanny revient en France après avoir tenté sa chance aux Etats-Unis, décidée à décrocher le rôle dont elle rêve. Elle n’a certainement pas anticipé l’appel au secours d’une amie, ni même qu’elle devra affronter de vieux démons… J’ai beaucoup aimé ce roman, tout en justesse et en sensibilité, et servi par la superbe plume de Charlotte.

manifesto_interesting

Fini hier et je peux vous dire que ce roman m’a secoué ! The Manifesto on How to be Interesting – pas de VF à ma connaissance – retrace le parcours de Bree, dix-sept ans, une ado mal dans sa peau et déterminée à devenir écrivain. Mais après une nouvelle vague de refus pour son second roman et une discussion plus qu’alcoolisée avec son meilleur ami, Bree décide d’ouvrir un blog. Le but ? Y relater toutes les nouvelles expériences qu’elle est bien décidée à vivre…

C’est un roman qui vous secoue, qui vous fait rire aussi tout en abordant des thèmes qu’on a tous vécus adolescent – le harcèlement, la sensation de ne pas être à sa place, la jalousie envers les élèves « populaires », la volonté de changer. Il m’a renvoyé direct dans mon adolescence, où je ressemblais pas mal à Bree et j’ai été touchée par le parcours de cette jeune femme, qui se métamorphose… Pour le pire ou le meilleur ? Je vous laisse découvrir… Un roman et une auteur assurément à suivre !

pirates

Vous aimez de l’action, de l’aventure et chanter des airs de piraterie ? Ne cherchez pas plus loin, Les Pirates de l’Escroc-Griffe sont prêts à vous accueillir à bord ! C’est à une aventure palpitante, virevoltante et aussi sacrément pétaradante que Jean-Sébastien Guillermou, auteur à l’imagination débordante, vous convie avec ce premier tome, paru dans la collection Snark de Bragelonne (numérique + impression à la demande). Vous voulez en savoir plus ? Lisez donc l’interview de l’auteur ! 

behind_scenesdahlia-adler-under-the-lights

Et on va finir enfin sur un dyptique VO de Dahlia Adler, Behind the Scenes & Under the Lights, dont chaque tome peut se lire indépendamment (pour preuve, j’ai commencé par le deuxième…). Une auteur que j’ai découverte via Twitter, comme d’habitude, et qui m’a interpellé par son franc-parler et son humour, deux traits que l’on retrouve dans cette très chouette saga, qui suit deux meilleures potes, l’une, une étudiante modèle qui rêve d’intégrer l’unif de Columbia, l’autre, une actrice d’origine coréenne, qui est bien déterminée à tracer sa route à Hollywood. C’est frais, fun, romantique sans être guimauve et ça se dévore délicieusement bien !

Et voici pour mes suggestions de lecture ! N’hésitez pas à partager les vôtres 😉 Je vous souhaite en tout cas un super été comblé d’émotions livresques en tout genre… et on se retrouve lundi pour le dernier post de ce blog avant les vacances !

La Tour de Cécile Duquenne : Chronique + interview

latour

4e de couv’

Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu’elle se trouve au sous-sol d’une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d’en sortir est de monter jusqu’au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l’ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués…
Et les révélations.
Car Jessica n’a plus aucun souvenir d’avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désire sortir – surtout que son pire ennemi se trouve à l’intérieur avec elle. Bientôt, l’envie de se venger prend le pas sur l’envie de s’échapper…
Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ?

Avis

Je dois dire que, lorsque Cécile m’a contacté pour me faire découvrir en avant-première son dernier bébé, je n’ai pas hésité fort longtemps. La coïncidence veut que je venais justement de finir la pétaradante et époustouflante saison 1 des Foulards Rouges, une saga qui bouscule joyeusement les codes & les genres, éditée dans la collection Snark chez Bragelonne. J’étais donc fort curieuse de découvrir ce que Miss Cécile nous avait mijoté !

Et on peut dire que je ne m’attendais vraiment pas à ce récit…

Jessica, une ado, se retrouve donc dans un marécage infesté de crocodiles à l’appétit plus qu’éveillé et sans aucun souvenir de ce qu’il lui est arrivé. Avec d’autres prisonniers, elle parvient à s’échapper via une trappe… pour se rendre compte qu’elle et ses compagnons d’infortune se trouvent enfermés dans une Tour pour le moins étrange. Qui les a enfermés là ? Dans quel but ?

Si ce pitch vous rappelle plusieurs productions récentes, sachez que la ressemblance s’arrête là. Car Cécile Duquenne joue très intelligemment sur deux tableaux : le suspense créé autour des prisonniers et celui tournant autour de leur identité & leur passé. J’ai été complètement happée par le portrait de Jessica, qui se révèle au fur et à mesure, celui d’une ado au passé trouble, qui en a bavé et qui s’en est sortie… Du moins, c’est ce que l’on pourrait penser.

Je ne vais pas trop spoiler, car cette novella mérite qu’on prenne pleinement plaisir à sa découverte, c’est un voyage éprouvant à plus d’un titre, libérateur aussi, et qui a le mérite de poser des questions plus que troublantes sur la justice, la rédemption et notre capacité à pardonner. Un récit à découvrir de toute urgence – et à ce prix-là, vous n’avez vraiment aucune excuse !

cecile_duquenne

Hello Cécile, merci d’avoir accepté cette invitation !

 Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Avec plaisir ! Alors je m’appelle Cécile Duquenne, j’ai actuellement 27 ans, et je suis née et ai toujours vécu en Provence… ce qui explique peut-être la dominance « soleil » dans mes livres 😉

Je suis auteur, mais aussi traductrice freelance car il faut bien manger, et doctorante en littérature japonaise (ultra) contemporaine ; j’étudie les littératures post-Fukushima en France et au Japon.

Sinon, j’adore le thé (j’en bois des litres !!) et j’envisage d’ouvrir une secte, celle des AdoraTHEurs ! (oui, bon, je suis déjà dehors avec mon jeu de mots ^^)

 Tu passes avec bonheur d’un genre à l’autre, depuis le fantastique avec la série des Nécrophiles Anonymes jusqu’au western-space op’ des Foulards Rouges. On se demande où tu vas encore nous emmener dans tes prochaines créations… Une idée ?

Une idée, ou deux ou trois en fait 😉 Mais tout se place sous une seule et même bannière : le steampunk ! C’est un genre très polymorphe, facile à étirer et manipuler, j’adore m’amuser avec.

Ma prochaine publication sera donc du steampunk jeunesse (8-12 ans) qui va vous emmener dans un espace-temps clos où se trouvent le labyrinthe et le manoir d’Arsène Lupin, rien que ça ! Ça s’intitule Penny Cambriole et l’Horloge à voler le temps.

Sinon, je pose en ce moment les bases d’un one-shot steampunk, adulte/young-adult cette fois, qui devrait s’intituler L’Intemporel. Je ne peux guère en dire davantage, mais disons qu’on va plonger du côté magique de la force cuivrée… 😉

 Parlons un peu de la Tour, une novella qui m’a surprise à plus d’une reprise. Comment t’est venue l’idée de cette tour, d’abord, et de Jessica, ensuite ?

L’idée de la tour m’est venue suite au défi que je me suis lancé : écrire un roman (court) en 3 jours seulement. Pour cela, il me fallait absolument un lieu « facile » à explorer, avec une seule voie pour sortir, des épreuves au milieu… on a eu beaucoup de labyrinthes, de tunnels, d’arènes classiques… moi je voulais quelque chose d’intimiste et d’oppressant, et l’image d’une tour sans fenêtre m’est immédiatement apparue. En plus, un récit en huis-clos qui évolue à la verticale, du bas vers le haut et non l’inverse, ça se voit rarement ! L’idée m’a donc tout de suite séduite, et ni une ni deux, je me lançais à la découverte de cette tour… au sujet duquel je n’en dirai pas davantage afin d’éviter de gâcher la lecture comme la surprise à ceux qui nous lisent 😉

Quant à Jessica, la réponse est moins évidente… lorsque j’ai créé le personnage, j’étais comme elle au début du roman : sans éléments personnels auxquels me raccrocher. Il fallait que je trouve un moyen de la rendre attachante sans que le lecteur ne sache RIEN d’elle. Il fallait donc la faire parler et s’exprimer à travers des actes plutôt que des éléments de son passé. Elle apparaît donc d’entrée de jeu courageuse, le cœur sur la main, néanmoins méfiante sans qu’elle puisse savoir pourquoi… évidemment, je savais où j’allais en écrivant le roman, mais lorsque j’ai créé la fiche du personnage en amont, j’étais comme Jessica : je ne savais rien d’elle ni de ce que j’allais découvrir. Elle ne m’est pas apparue d’un seul bloc, comme c’est parfois le cas avec les personnages. Je suis allée à sa découverte, couche de souvenir après couche de souvenirs. Son passé s’est construit par strates, un peu comme elle le découvre dans la tour… mais oups, j’en ai déjà trop dit !! ^^

 Si je ne me trompe pas, tu es traductrice freelance. Comment organises-tu tes séances d’écriture ? Te faut-il une ambiance/un rituel en particulier pour te mettre à écrire ?

Oui, je traduis aussi, dans le domaine de la SF, fantasy, fantastique… et sous pseudo afin de séparer ces différentes activités 😉

Que ce soit pour l’écriture ou la traduction, le rituel est le même : je me fais un petit thé, ou une grenadine si vraiment il fait trop chaud et/ou qu’il est trop tard pour boire du thé, je mets de la musique, j’ouvre mon document… et j’écris. Rien de plus. Pas de formule magique, ni de mantra. Les Anglais disent : « Just get it done. » Du coup, je prends exemple sur eux et je me contente de me poser devant le PC pour écrire, sans tourner autour du pot. J’ai constaté que, pour moi, c’était ce qui marchait le mieux !

Après, j’ai du mal à écrire en groupe lors de rencontres entre auteurs, mais j’adore les word wars : du coup, je favorise souvent les chats entre auteurs lors des Nanowrimo ou Camp nano. Twitter est bien pour ça aussi… ce que tu sais, d’ailleurs 😉

 Un mot de la fin ?

Oui, au sujet des expériences, des paris un peu fous… comme un roman en trois jours autoédité par la suite. N’hésitez pas : foncez. On en apprend beaucoup sur soi-même, sur l’objet livre en lui-même, sur l’écriture et notre rapport à ce moyen d’expression poétique.

Surprenez-vous, désapprenez, réapprenez. Auteurs, hybridez-vous. Mais surtout… écrivez quoi qu’il en soit ! 😉

Site de l’auteur

Wish-list de début 2015 – 1ere partie

Il y avait longtemps que je ne vous avais plus parlé wish-list, et comme en ce moment, j’ai l’impression que des cargaisons de livres tous plus alléchants les uns que les autres débarquent sur les réseaux sociaux – et en particulier Twitter – je me suis dit qu’il n’y avait aucune raison que je ne vous fasse pas profiter 🙂

Et comme celle-ci s’avère d’ores et déjà assez longuette, voici une première partie, entièrement consacrée aux publications francophones!

On va commencer par une suite sur laquelle je vais me précipiter dès qu’elle sera disponible, j’ai nommé…

phenomenale_lise_syven

Phénoménale, le tome 2 de la Balance Brisée, de Lise Syven, qui sortira en février 2015 chez Castelmore! J’avais beaucoup aimé le premier tome Subliminale, innovant et rafraîchissant, j’ai hâte de connaître la suite des aventures d’Elie et de Karl !

On quitte le domaine de la jeunesse pour un roman que j’ai déjà eu l’opportunité de lire, et dont je suis très curieuse de découvrir le produit fini ! C’est un premier roman et il s’agit de…

la-pelote-d-epingles

La pelote d’épingles de Cécile G. Cortes, à paraître le premier février aux éditions du Chat Noir! 

4e de couv’

De nos jours, l’existence des marraines fées est bien connue. L’une d’entre elles, Violette, est missionnée à Paris pour réunir deux tourtereaux : un chanteur pour midinettes et une couturière sans le sou. Mais sur place, rien ne se déroule comme prévu : les prétendants ne se calculent même pas ! Pire, le jeune homme craque pour les charmes de la fée qui doit pour la première fois gérer un problème de taille, pour lequel elle est parfaitement incompétente et inexpérimentée : ses propres émotions.

La pelote d’épingle est une romance acidulée aux accents rock qui met un bon coup de pied au joyeux petit monde des fées, princes charmants et innocentes princesses.

Pour l’avoir lu, je peux vous dire que ce roman ne manque pas de piquant ! ( Je sais, elle était facile)

Une autre sortie que là aussi, j’ai pu lire en avant-première – le privilège d’être bêta-lecteur! – c’est le roman suivant, là aussi un premier roman. Et puis admirez cette couverture !

redemption_berengere_rousseau

Rédemption de Bérengère Rousseau, à paraître – lui aussi ! – en février 2015 aux éditions du Riez.

4e de couv’

Quand un vieux médaillon et quelques documents anciens révèlent à Noâm les soupçons de collaboration qui pèsent sur son arrière-grand-père, son monde bascule. Comment accepter et vivre avec cette honte ? Il veut comprendre. Avec son meilleur ami, il se rend au Château de Noisy, là où son aïeul fut aperçu pour la dernière fois.

Sur place, ils sont victimes d’un éboulement. Ils se réveillent en 1944 à la veille de la Bataille des Ardennes. Noâm voit là l’occasion de restaurer l’honneur de sa famille, au risque de changer le cours de l’Histoire. Et si, justement, celle-ci avait déjà changé ?

Un roman combinant la Belgique comme lieu de l’action – pour une fois que cela arrive! – et une période historique qui m’a toujours vivement intéressée… I’m sold.

On demeure toujours dans le domaine du fantastique avec ce roman d’une amie de coeur et d’une grande plume, qui a signé entre autres la saga des Fedeylins et un de mes coups de coeur 2014, Ascenseur pour le Futur, j’ai nommé…

Le premier_nadia_coste

Le Premier de Nadia Coste, aux éditions Scrinéo, qui paraîtra au mois d’avril.

Une histoire d’amour, de vengeance et de mort à la fin du Néolithique… et une couverture qui fait méchamment flipper. Et puis, c’est signé Nadia Coste. Ca dit tout.

Je vous avais parlé aussi, dans mes belles découvertes 2014, de ce roman graphique paru chez Gulf Stream, Mots Rumeurs, Mots Cutter, c’est donc avec grand plaisir que je vois le duo Charlotte Bousquet & Stéphanie Rubini se former pour un troisième opus !

bullesblues_bousquet_rubini

Bulles & Blues, qui sortira toujours chez Gulf Stream Editeur, le 22 janvier!

4e de couv’

Soan et moi, on ne se parle plus du tout. Apparemment, je lui fais honte, je suis un gros boulet qu’il en a marre de traîner. Je m’en fous, il n’a qu’à rester avec ses nouveaux copains  du théâtre et baver devant Layla. Non. Ce n’est pas vrai. Je  ne m’en fous pas. Ça me fait mal. J’ai l’impression d’avoir  un trou à la place du cœur et je ne sais même pas à qui en  parler… 

Avouez que toutes ces sorties sont alléchantes!

Il y a aussi des publications qui titillent ma curiosité et au sujet desquelles je voudrais bien en savoir davantage, comme celle-ci de Camille Brissot, et puis il y en a d’autres, sur lesquelles je voudrais bien vous toucher deux mots mais il me faut encore garder le silence, faute d’annonce officielle… Croyez-moi, c’est frustrant.

Un indice ? Je vous dirais de guetter les sites/blogs suivants : Escroc-Griffe; celui de Silène Edgar; celui d’Agnès Marot & Cécile Duquenne (qui organise en ce moment d’ailleurs un super concours!)

Bien sûr, la liste est loin d’être exhaustive et nul doute que j’aurai l’occasion de vous reparler de plumes francophones… Rendez-vous la semaine prochaine pour la seconde partie de cette wish-list, consacrée cette fois-ci aux auteurs anglophones!