Avril 2018 : le CR !

Côté écriture

Ou devrais-je plutôt dire côté corrections ? Car les rounds s’enchaînent (mais ne se ressemblent pas ah ah !)
La dernière victime en date est naturellement Terre de Brume, dont le premier tome sortira chez Rageot à la rentrée 2018. Je peux vous dire qu’on s’active en coulisses et qu’avec un peu de chance, je pourrai vous en révéler davantage à ce sujet très bientôt !

En attendant… Work and wait 😉

Côté dédicaces 

Au revoir premier semestre 2018 – avec un final éblouissant à Grésimaginaire mi-avril. C’est toujours un bonheur de retrouver ce salon, son ambiance conviviale et toute son équipe aux petits soins avec les auteurs & autrices, sans parler du public toujours au rendez-vous 😉 En plus, le temps était au beau fixe… Que demander de mieux ?

En attendant, on prépare les salons du second semestre 2018, avec quelques belles surprises au RDV ! J’ai hâte de pouvoir vous en dire davantage.

Côté site

Une fois n’est pas coutume, je vais donc vous parler de mon site, qui vient d’être complètement lifté/réaménagé, grâce aux bons soins de Miss Mirrorcle World.

Désormais, ce sera le RDV incontournable si vous voulez être informé-e des dernières nouvelles en exclusivité !

Deux moyens pour ce faire :

  • Vous pouvez consulter régulièrement l’onglet News
  • Ou vous pouvez également vous abonner à la toute nouvelle newsletter sur la page d’accueil du site !

 

En parlant d’en savoir davantage, voilà un bon moyen, n’est-ce pas ?

Côté Divers

  • D’abord un article dont je suis très fière, pour commémorer la journée internationale de l’asexualité le 26/4, Aude Réco m’a invité à prendre la parole à ce sujet sur son site et j’en ai profité pour faire un petit clin d’oeil à LLEAN 🙂

 

  • Je profite aussi de ce CR pour parler d’un sujet qui me tient à coeur, à savoir l’emploi du mot « autrice« . J’ai eu l’occasion de voir ces derniers jours la discussion se (ré)enflammer sur les RS à ce sujet et je me suis dit que c’était important pour moi de m’exprimer, étant donné que, comme vous pouvez le voir, j’utilise « autrice » pour me définir.

Je ne vais pas revenir sur les raisons d’utiliser ce mot, d’autres articles les ont démontrées de manière brillante (exemple et exemple), je vais plutôt vous parler de ce qu’il représente pour moi. Je l’ai découvert il n’y a pas si longtemps et après quelques jours de réflexion, je l’ai directement adopté, l’utilisant aussi bien à l’oral qu’à l’écrit.

Pour moi, ce mot est logique, semble aller de soi, surtout quand on connaît son parcours historique. Employer un mot qui a longtemps été interdit, rabaissé en même temps que ses utilisatrices, voilà qui me plaît !

Comme je le disais plus haut, j’ai eu l’occasion de voir que tout le monde ne partageait pas cet avis. Soit, chacun-e son choix. Ce qui m’attriste et m’enrage en revanche, c’est de voir les reproches dirigés contre ce mot.

Depuis le « c’est moche » (bizarre, on n’en dit pas autant de lectrice, traductrice, illustratrice, etc… Serait-ce parce qu’au contraire d’autrice, on nous a habitué à les dire depuis l’enfance ?) jusqu’au « Vous allez trop loin avec votre féminisme » (comme s’il s’agissait d’une menace au lieu d’un mouvement prônant plus d’égalité dans notre société) en passant par « Vous voulez nous l’imposer ! » (A-t-on déjà mis un couteau sous la gorge pour que vous utilisiez un mot plutôt qu’un autre ? Je ne pense pas), bref « autrice » en voit de toutes les couleurs.

Et puis il y a la question du mot « auteurE« .

Parfaitement correct d’ailleurs, comme l’atteste le Grand Robert, qui indique son origine québécoise.

Pourquoi moi, je ne l’utilise pas ? Parce que le « e » de fin devient souvent muet à l’oral, et que de fait, la forme féminine en -ice est bien plus révélatrice à mon sens.

Impossible de le manquer, qu’on l’emploie oralement ou par écrit. Un choix que j’assume entièrement et que je revendique, comme les mots valises « celleux »ou « iels » qui sont bien plus faciles et logiques à mon sens . Quant au reproche que j’ai déjà pu voir passer comme quoi ils seraient illisibles et bouleverseraient notre belle langue française (alors que celle-ci est en permanente évolution, c’est la nature même d’une langue ceci dit en passant), je dirais juste que je les ai tous les deux utilisés dans plusieurs de mes romans jusqu’à présent. Bizarrement, on n’est pas encore venu me trouver en se plaignant que certains passages étaient illisibles…

Sur cette conclusion, je vous dis à bientôt pour de prochaines nouvelles ! 😉

2 réflexions sur “Avril 2018 : le CR !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.