Parlons fanfic ! (2/2)

Je vous ai parlé la semaine dernière de ma passion (le mot n’est pas trop fort) pour la fanfiction. A présent, je vais vous expliquer pourquoi j’en parle maintenant !

 

La cause de tout ceci tient en un seul mot – Muse. Pour celleux qui ne la connaîtraient pas, je vous présente la bestiole qui s’est depuis longtemps nichée dans ma cervelle, n’aimant rien tant que me souffler des idées (elle appelle ça de l’inspiration) à longueur de temps. Muse aime frapper quand je m’y attends le moins et je me fais toujours avoir, il faut bien l’avouer.

 

Et Muse avait depuis longtemps dans son collimateur – la fanfiction.

 

Avec, dans sa caboche, l’idée de lui rendre hommage.

Hommage à un genre littéraire décrié, honni quand il n’est pas tout simplement hué et méprisé… Voilà un défi qui fait saliver Muse – et moi-même – d’avance !

Rendre à la fanfiction des lettres de noblesse qu’elle n’a quasi jamais eu, célébrer son inventivité, sa fébrilité créative, ce sens de la communauté enfin qui sont ses marques de fabrique.

 

Naturellement, quand on se met à parler de « projet littéraire impliquant la fanfiction », on ne peut que penser à…

 

Fangirl, naturellement.

 

Fangirl que j’ai lu en entier (grave erreur). En effet, je ne devrais jamais me forcer quand un livre ne me plaît pas. Je l’ai fait pour ce roman, je n’aurais pas dû.

 

Résultat des courses – je me suis emmerdée.

Je sais, j’entends vos cris de protestation jusqu’ici – comment s’ennuyer devant un tel succès ? Et pourtant ça a été le cas. Croyez bien que ma déception a été à la mesure de l’ennui – profond – que m’a inspiré Fangirl.

 

(Je vous rassure, je me suis heureusement réconciliée avec l’écriture de Mrs Rowell grâce à Eleanor & Park. Ouf !)

 

Néanmoins, ce roman aura eu du bon – à  savoir, me mettre en tête ce que je voulais faire avec la fanfic. La fanfic telle que moi, je la connais – son humour, son côté irrévérencieux, débridé, les émotions qu’elle parvient à faire passer, et bien entendu, ce qui vient de pair quand on parle de slash (et ce que Fangirl, à mon sens, a totalement loupé) – sa sensualité.

 

Voilà mon programme.

Cependant, c’est bien beau de vouloir parler fanfic, mais une intrigue ne se construit pas seulement autour de ça !

Aussi, alors que je turbinais sur d’autres projets, Muse a fait mijoter sur le feu (oui, les métaphores culinaires ne sont jamais très loin avec nous…) des éléments qu’elle trouvait intéressants d’y incorporer.

Dont notamment…

Un mix prometteur ! Et si le projet n’a pas encore de titre, il a cependant un hérité d’un hashtag, en bonne Twitto que je suis – #fangirlvsVforVendetta.

 

Affaire à suivre donc !

 

Toujours dans le cadre de ce projet donc, je me suis mise à étudier de plus près la fanfic – d’où vient-elle ? Quels sont ses ancêtres ? Comment a-t-elle évolué ? Autant de questions dont j’ai trouvé les réponses – et bien davantage – dans ce bouquin !

 

Why Fanfiction is Taking Over the World par Anne Jamison !

Un bouquin dont je parle depuis des semaines sur les réseaux (mes twittos le savent ^^) et qui se révèle une véritable mine d’or ! A travers une série d’essais, de témoignages, d’interviews également, l’anthologiste a choisi de mettre en lumière la fanfiction sous ses traits les plus divers, depuis les origines (hello Sherlock) jusqu’à aujourd’hui (Hello Twilight) en passant par ses différentes mutations et autres ayant jalonné son histoire (coucou Star Trek). On y parle notamment de l’influence d’Harry Potter, de Buffy, des réseaux sociaux, de Tumblr, de AO3, mais aussi des liens entre fanfiction et publication (avec un focus très intéressant sur Fifty Shades et autres), du rôle des femmes, des minorités, de la science-fiction, etc

Extraits choisis !

 

 

 

Bref, si vous vous intéressez au sujet, que vous êtes curieux/se d’en apprendre davantage, je vous conseille de tout cœur cette petite brique ! Personnellement, je ne suis pas encore arrivée au bout, tout simplement parce que je prends plein de notes (projet oblige !) au cours de ma lecture…

 

Voilà, j’espère que cette petite exploration de la fanfic et de ce qu’elle représente pour moi vous aura plu ! Et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures… 😉

11 réflexions sur “Parlons fanfic ! (2/2)

  1. Franchement, Fanfic, V for Vendetta et le cercle des poètes disparus, ça ne peut être que merveilleux !
    Je me réjouis de découvrir ce que tu nous prépares, surtout que, comme tu l’as si bien dit, il y a plein d’aspects de cet immense univers que Fangirl n’a pas couvert.
    Je vais aussi essayer de dégoter cet essai, ça a l’air passionnant 🙂

  2. Ohlala je suis intriguée par ce nouveau projet ! *_* Et intriguée aussi par l’anthologie maintenant XD (le niveau d’anglais est-t-il accessible ? )

  3. Dis donc, c’est que ton projet fait plus que titiller ma curiosité, là ! 🙂
    (je note la référence du bouquin, pour lecture postérieure, ça m’a l’air bien intéressant aussi !)
    Bonne écriture !! 🙂

  4. Bonsoir Cindy ! Pour prolonger cette étude de la fan fic, je ne peux que recommander la lecture et l’écoute des travaux de Marion Lata ! L’une de ses communications, lors d’un séminaire, est dispo sur YouTube (la Taupe médite) ! Très intéressant, en tout cas ! 😀

  5. Pingback: Et sur quoi tu travailles en ce moment ? | Cindy Van Wilder
  6. Pingback: Conseils d’écriture #1 | Les histoires de Lullaby

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s