Mulberry Tree – Septième partie

Et après un petit décalage dû à mon rythme de publication, voici donc la septième partie du Mulberry Tree !

couv_mulberry_tree

Pour ceux et celles qui se poseraient la question, le mot « Fin » n’est plus très loin…

Comme d’hab, le lien vers la version PDF : Mulberry_Tree_Part_7

Les parties précédentes sont ici : Part 1/2/3/4/5/6

Vous pouvez me demander la version epub/mobi à l’adresse suivante: cindy.van.wilder@gmail.com ou le lire sur Wattpad.

Bonne lecture et bon début de semaine 🙂

NaNoWriMo 2015 – Quelques bonnes raisons de se lancer

Avec le mois d’octobre rime l’arrivée de l’automne, la récolte des potirons – inspirés par ceux de mon jardin – et bien entendu, le retour du NaNoWriMo !

NaNo_2015

Brève présentation pour ceux qui ne connaissent pas le principe : Le NaNoWriMo – ou NaNo, de son petit nom – est une initiative américaine « National Novel Writing Month », comprenez le « Mois National de l’Ecriture d’un Roman ». Le principe est simple – pendant tout le mois de novembre, depuis le 1er à minuit jusqu’au 30, vous écrivez. L’objectif ? Atteindre les 50 000 mots, ce qui donne environ 300 000 signes espaces comprises.

Mis à part ce but, vous avez carte blanche – vous écrivez ce que vous voulez, comme vous le voulez ! Que ce soit un roman, des nouvelles, plusieurs projets en même temps ou encore votre mémoire, peu importe.

Je vous conseille de vous rendre sur le site du NaNoWriMo, où vous pouvez d’ailleurs retrouver plusieurs forums francophones, notamment en sélectionnant les régions correspondantes dans votre profil, pour plus d’information.

nano_2015

A présent que je vous ai expliqué ce qu’est le NaNo, voici quelques bonnes raisons de se lancer dedans au cas par cas :

* Vous avez envie d’écrire mais n’osez pas vous lancer :

C’est le moment ou jamais ! D’une part, le NaNo, avec sa contrainte quotidienne d’écrire au moins 1666 mots par jour, vous oblige d’une certaine manière à dépasser vos appréhensions et à vous mettre devant le clavier en vous disant : « Cette fois-ci, c’est parti ! »

D’autre part, vous ne serez pas tout seul ! Chaque année, des millions de personnes à travers le monde participent au NaNo – il suffit de regarder la participation dans les différents forums pour s’en rendre compte. De plus, selon votre région, des évènements sont fréquemment organisés pour permettre aux NaNoteurs – comprenez les participants au NaNo – de se rencontrer et de s’épauler. Que ce soit les Kick-off party dès le 31 octobre, les write-in (sessions d’écriture intensive) tout au long du mois, les word wars virtuelles (même principe que les write-in, mais vous ne devez pas vous déplacer) ou encore les TGIO fin novembre (Thank God It’s Over = Dieu merci, le NaNo est fini ), vous ne courrez pas le risque de vous ennuyer !

Notez que tous ces évènements sont loin d’être obligatoires – perso, je n’y ai jamais participé et ça ne m’empêche pas de participer au NaNo . Donc, si vous voulez rester tranquillement dans votre coin, c’est parfaitement possible.

NaNo_2

* Vous souffrez du syndrome de la page blanche/la page noire :

Deux états contraires, à première vue, mais qui peuvent trouver un répit lors du NaNo. Si vous souffrez du syndrome de la page blanche, à savoir « Je n’ai pas d’idée/Je ne sais pas par où commencer », le NaNo vous donne l’occasion de vous mettre une date butoir pour organiser vos idées, titiller votre Muse, bref vous lancer une bonne fois pour toutes !

Pour ceux qui souffrent du syndrome de la page noire, à savoir « J’ai trop d’idées ! », là aussi, c’est l’opportunité rêvée pour élaborer votre plan de rédaction ou, si vous êtes comme moi et n’aimez pas trop les balisages avant-rédaction, faire le tri dans les embryons d’idées que vous souffle la Muse et décider celui qui vous tente le plus.

typing

* Pour tous les autres :

L’important, c’est de participer – c’est aussi valable pour le NaNo ! Que ce challenge fun et convivial vous plaise ou pas, que vous atteignez les 50 000 mots ou non, peu importe au final. Le NaNo, c’est aussi l’occasion de relever des défis, de vous lancer dans l’inconnu tête baissée et qui sait ce que vous pourriez récolter à la fin ? 🙂

Pour ma part, le NaNo est devenu une véritable tradition. J’aime y participer, j’aime l’ambiance et l’effervescence qui se dégagent à l’approche du premier novembre. Cela me donne de plus l’occasion parfaite de me jeter dans le vide à chaque fois, de tester mes limites. Enfin, l’exercice s’est révélé plutôt fructueux pour moi, puisque deux de mes romans débutés à l’occasion du NaNo – Les Outrepasseurs tome 1 ainsi que Qui, de nous deux ? (dont j’espère avoir bientôt l’occasion de vous en parler davantage ) – sont publiés/en passe de l’être.

C’est donc tout naturellement que je rempilerai pour cette édition 2015 ! Et là aussi, ce sera un défi, puisque je compte bien sortir de mes habitudes d’écriture. Si le récit que j’envisage sera toujours du Young Adult, en revanche, ce sera strictement du contemporain. Un genre que j’ai découvert au fil de mes lectures et qui m’attire de plus en plus…

A-novelists_0

Je vous dis à bientôt pour des nouvelles supplémentaires et je vous souhaite, chers futurs NaNoteurs, une bonne préparation !

A ce sujet, n’hésitez pas à vous rendre sur le site Espaces Comprises & à lire ses articles sur le NaNo !