Le mardi sur son 31

Hop, renouons avec les bonnes habitudes! Bon, en l’occurrence, je triche un peu car le roman dont je vais vous parler n’est pas ma lecture du moment, vu que je l’ai déjà dévoré (pour mon plus grand plaisir d’ailleurs!) mais j’ai de bonnes raisons (la première étant que ma lecture en cours est une lecture commune et que je vais me faire lyncher si je dévoile mes impressions)(ce qui serait quand même dommage, vous en conviendrez!)

Bref.

 

Le roman dont je veux vous parler et qui est un énorme coup de coeur, c’est Geek Girl d’Holly Smalle !

geek_girl

 

Quatrième de couverture 

 

Harriet Manners sait que :
– le mot « momie » dérive d’un terme égyptien signifiant « bouillasse noire et gluante ».
– la lune s’éloigne chaque année de la Terre, de 3,8 cm.
– lors d’un éternuement, tous les organes s’arrêtent, le cœur compris.

Harriet Manners, jeune Anglaise de 15 ans, est une geek. Une intello. Difficile donc de se faire des amis lorsqu’on porte une telle étiquette. Alors, lorsqu’elle se retrouve choisie malgré elle par une agence de mannequins, elle se dit que c’est l’occasion de changer son image.

La geek saura-t-elle devenir chic ?

Je l’ai piqué dans la PaL de ma chère dirigeante de Callioprofs et je dois dire que je ne le regrette pas ! Ce livre est une vraie bouffée d’air frais, drôle et léger, mais qui ne se prive pas pour autant de susciter des réflexions, que ce soit sur le domaine de la mode ou la société en général. C’est servi avec énormément d’humour (au point que j’ai frôlé plusieurs fois le fou rire – et laissez-moi vous dire que pour me donner envie de rire, le jeudi matin, dans le train, avec à peine une tasse de café dans le sang, c’est un exploit!) et les personnages sont tellement attachants, délicieux et sympathiques que je n’ai qu’une seule envie : les retrouver dans la suite ! (le tome 3 va d’ailleurs sortir en VO).

Ah, ne vous fiez pas trop au « geek ». Même si je suis loin d’être une référence dans le domaine, je pense qu’Harriett est davantage une passionnée de connaissances, vous savez la fille qui ne peut s’empêcher de dire la bonne réponse quand elle la connaît, même si ce n’est pas elle qui est interrogée par le prof !

Et je ne résiste pas au plaisir de vous livrer cette citation :

« – Tu n’aurais pas pu au moins sourire, Frankie ? soupire papa en observant les photos. Pourquoi faut-il toujours que tu fasses la tête ? « 

Il regarde Wilbur d’un air navré.

« Elle a gâché 80% de nos photos de vacances en France l’été dernier.

– Elle s’appelle Harriett! braille Annabel.

– Oh, pensez-vous, répond Wilbur sans l’écouter. Moi, ça me va. Le public aime que les top-modèles aient l’air aussi profondément malheureuses que possible. On ne peut quand même pas avoir la beauté et le bonheur: ce serait trop injuste! »

Sortie en VF chez Nathan Jeunesse le 30 avril.

8 réflexions sur “Le mardi sur son 31

  1. C’est un détail mais lors d’un éternuement, le cœur ne s’arrête pas de battre, c’est une légende urbaine semble-t-il…(ouf !)

  2. Pingback: Sorties… Vous avez dit sorties ? | Cindy Van Wilder
  3. Par ta faute, ma PAL augmente d’un titre de plus :p (et l’écureuil en moi est heureux, ses provisions de lectures ne sont pas prés de s’épuiser ^^)

  4. Pingback: Bilan lecture du mois d’avril | Cindy Van Wilder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s