Comment écrire des histoires ? (2)

Dans le premier article, je vous parlais de l’inspiration et du fait qu’elle arrive rarement pliée dans sa jolie petite boîte et prête à l’emploi ! (Du moins pour moi, mais d’après vos témoignages, ça me semble être le cas de pas mal de monde!)

Dès lors, me direz-vous, comment élaborer une intrigue à partir des idées soufflées par la Muse ? De quelle manière les graines de votre inspiration – si vous êtes jardinier – peuvent-elles grandir jusqu’à former un bel arbre ? Ou, si vous êtes plutôt architecte, que dessiner sur votre plan ?

Par exemple...

Par exemple…

Vous pouvez bien sûr vous fier à votre instinct/logique, et bâtir à partir des éléments de départ. Que ce soit des personnages, une scène du milieu/fin/début, la phrase essentielle résumant votre roman, etc.

Sachez néanmoins que des outils existent sur le Web (et ailleurs, mais dans cette partie, je parlerai du Web) pour vous aider à construire votre histoire.

Sacrilège! Comment oser se référencer à un bête outil pour développer votre chef-d’oeuvre, me direz-vous ? Chacun est bien entendu libre de faire comme il le veut. Néanmoins, comme je le disais dans le premier article, si je crois au talent, je crois surtout au travail. Dès lors, pourquoi vous priver d’un moyen qui pourrait vous aider, je vous le demande ?

Bien sûr, son utilisation n’est pas obligatoire et je vais parler de ce que je connais, donc principalement dans les domaines de l’imaginaire (mais certaines ressources peuvent aussi être utilisées de manière plus générale).

Je commence par le guide bien nommé d’Yves Meynard, Comment ne pas écrire des histoires ? sur le site de la revue québécoise bien connue, Solaris. Avec son lexique, il explique avec un brin d’humour les « fautes » les plus courantes rencontrées dans les textes. De quoi vous faire réfléchir sur les ressorts que vous pourriez utiliser dans votre intrigue… Il contient en outre quelques liens (en anglais) pour approfondir certaines questions!

Un autre document, bien connu là aussi, c’est le questionnaire pour bâtir son monde imaginaire, en anglais The Fantasy Worldbuilding Questions sur le site de la SFWA, l’association américaine des écrivains de l’imaginaire. Pas de panique, cependant : vous n’êtes pas obligés de répondre à TOUTES les questions. Ces dernières ont surtout pour objectif de couvrir les aspects principaux de votre univers (géographie, peuples, magies, etc). Cela n’implique pas que, si vous n’avez pas envisagé tel aspect, votre univers est incohérent. Néanmoins, cela reste une bonne ressource pour ceux qui voudraient se lancer dans l’exercice. Et pour les non-anglophones, je pense que vous pouvez trouver une version francophone sur les forums du NaNoWriMo.

Vous n'êtes pas obligé de cocher chaque case!

Vous n’êtes pas obligé de cocher chaque case!

Une autre questionnaire utile, c’est celui sur les personnages traduit sur le site de Nathalie Lenoir, ScenarioBuzz, qui envisage les aspects importants que vous pouvez donner à vos héros (ou anti-héros ^^ ). Là aussi, une ressource non exhaustive, non obligatoire pour créer un personnage cohérent, mais qui constitue un bon point de départ/finalisation!

Enfin, cet article ne serait pas complet si je ne citais pas la méthode des flocons.

Non, je ne vous parle pas de ceux-là...

Non, je ne vous parle pas de ceux-là…

Cette dernière nous vient aussi d’un auteur anglophone, mais heureusement pour ceux qui seraient réticents à la langue de Shakespeare, voici une série d’articles sur le sujet, grâce à l’excellent site Espaces Comprises, qui contient lui aussi pas mal de ressources pour l’écriture et tout ce qui va avec !

Petit mot de clôture : si aucune des ressources mentionnées ci-dessus n’est « obligatoire » – s’il existait une méthode obligatoire pour l’écriture, nous serions tous au courant ! – chacune offre néanmoins des conseils et suggestions bien utiles pour qui veut se (re)lancer dans l’art de manier la plume (ou le clavier). Donc n’hésitez pas à explorer et à tester!

Une réflexion sur “Comment écrire des histoires ? (2)

  1. Je ne suis pas trop plans ni méthodes, mais cela dit je n’écris que des nouvelles, c’est quand même exigeant structurellement parlant qu’un roman…D’ailleurs je ne suis pas certaine de parvenir un jour à en écrire un, entre mon métier de rédactrice de presse, le blog et les nouvelles, je suis définitivement une adepte du format court 🙂 Il est certain que pour un roman j’aurais besoin d’un cadre plus solide, parce qu’actuellement j’écris de manière très anarchique.

    Mais je trouve tous ces trucs intéressants, j’ai marqué l’article de Meynard, je le lirai demain !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s