Joyeux anniversaire, Mister Stoker!

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la naissance de Bram Stoker, le célèbre auteur de « Dracula ». Je vous avais parlé de ma fascination pour cette oeuvre dans cet article, aussi je me suis dit qu’aujourd’hui, pour marquer le coup, vous auriez droit à un extrait, du point de vue de Mina. Bon, d’accord, j’avoue, l’article de Silène m’a aussi influencée !

« D’après les nombreuses descriptions que j’ai lues, j’ai reconnu tout de suite le comte – le visage de cire, le nez aquilin, qui, dans le clair de lune, paraissait une ligne blanche et mince, les lèvres vermeilles avec les dents aiguës qui brillaient, entre. Les yeux, surtout, les yeux étaient tellement rouges que j’avais l’impression de regarder, pendant un coucher de soleil, les vitraux de l’église Sainte-Marie à Whitby. Je reconnus aussi, tout de suite, la cicatrice rouge sur son front – à l’endroit où Jonathan l’avait frappé. Un moment, mon coeur s’arrêta. J’aurais voulu hurler, mais j’étais paralysée. Il profita de mon silence pour parler, d’une voix sourde mais tranchante. En parlant, il désigna Jonathan du doigt.

« Silence! Un son, un seul, et je lui broie la tête sous vos yeux! »

Plus que jamais, j’étais trop épouvantée pour oser un seul geste, un seul son. Avec un sourire moqueur, il posa une main sur mon épaule et de l’autre, me dénuda l’épaule tout en murmurant:

« D’abord, un peu de vie, pour récompenser tous mes efforts! Restez calme : ce n’est ni la première ni la seconde fois que vos veines auront apaisé ma soif! »

bram_stoker

5 réflexions sur “Joyeux anniversaire, Mister Stoker!

  1. J’adore !! Et quelle sensualité mortifère dans cette épaule dénudée !
    Idée : on pourrait fixer un jour de « résonance » où l’on choisit des textes qui nous ont nourries et dont nous proposerions des extraits signifiants, en écho ? Je suis sûre que ça plairait aussi à Aelys !

  2. J’aimerais bien lui souhaiter joyeux anniversaire, mais je ne sais pas s’ils ont le Wi-Fi dans l’autre monde…
    En tout cas, vive Dracula, et tous les petits qu’il a engendrés !

  3. Pingback: Hommage à Rimbaud | Cindy Van Wilder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s