Le mardi sur son 31

Nouveau rendez-vous sur ce blog (décidément, cela devient une manie!), cette fois-ci soufflé par plusieurs blogs que je suis avec plaisir (ceux de Tahicha et de SEcriture par exemple ).

Le principe est simple : tous les mardis, vous ouvrez votre lecture du moment à la page 31 et vous choisissez une phrase qui vous semble sortir du lot (par le style, son contenu, etc) Bref, libre à vous de faire votre choix. Et c’est une bonne manière de parler de sa lecture du moment !

Deux romans à l’honneur cette semaine (bon, en vrai, je triche car j’ai déjà relu le premier, mais je ne résiste pas à l’envie de l’inclure dans cet article!)

« Et chez les Le Guern on est peut-être des brutes, mais on n’est pas des brigands. »

Phrase tirée d’un des plus célèbres romans de Fred Vargas « Pars vite et reviens tard ». Personnellement, c’est un de mes préférés avec « Sous les vents de Neptune ». Une des enquêtes les plus difficiles pour le commissaire Adamsberg, qui le mènera droit dans les dédales de l’Histoire et d’un crime crapuleux. Je vous mets ci-dessous la couverture de l’édition chez J’ai Lu. Et puis, c’est Fred Vargas, donc c’est forcément savoureux!

CVT_Pars-vite-et-reviens-tard_2060

La deuxième phrase concerne aussi un roman jouant avec l’Histoire, mais cette fois-ci, de manière bien plus littérale!

« Il y a eu plein d’affiches d’avertissement pour que les gens surveillent toute personne au comportement bizarre: ceux qui prennent des instantanés des usines, ou qui posent des questions sur nos ouvrages défensifs. »

J’ai nommé le fabuleux « All Clear », le deuxième tome du diptyque de Connie Willis et un joli pavé, que j’ai gagné dans le cadre d’un concours organisé avec les éditions Bragelonne par le site imaginelf (si vous ne connaissez pas, je vous invite à le visiter!)

blitz-2-all-clear-connie-willis

Bon, je ne vais pas trop dévoiler l’histoire pour ceux qui n’auraient pas lu le premier tome « Black Out », mais si vous êtes fan de voyage dans le temps ou/et que vous vous intéressez à la vie quotidienne sous le Blitz à Londres, je vous conseille vivement de vous jeter dessus! De nouveau, l’auteur fait preuve d’une maestria dans son déroulement de l’intrigue, tout en respectant les petits et grands faits de l’Histoire. Bref, un vrai régal !

Et vous, que lisez-vous en ce moment ? N’hésitez pas à partager votre mardi sur son 31!

5 réflexions sur “Le mardi sur son 31

  1. « Des rafales erratiques oubliées par la tourmente chassaient néanmoins encore quelques tourbillons de neige »
    Ambiance antarctique issue de « La nuit » deuxième volume du Léviathan de Lionel Davoust.

  2. « Merci, mais le cinéma reste quand même une affaire de metteur en scène, alors que, même en tenant compte des interventions d’un éditeur, un livre reste l’oeuvre d’une seule personne »
    Petite phrase issue de « Faërie » de Feist.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s