Comment rédiger votre synopsis de soumission ?

S’il y a bien une chose qui fait souvent grincer des dents, c’est la rédaction du synopsis lors de l’envoi d’un manuscrit aux éditeurs (et oui, ceux-ci les réclament souvent !). Voici donc quelques suggestions pour vous y retrouver dans cet exercice parfois périlleux, et souvent plus difficile qu’il n’y paraît.

 

1) Allez à l’essentiel

Vous me direz que c’est bien joli comme conseil, mais que signifie aller à l’essentiel ? C’est simple : toute action qui n’est pas déterminante pour la compréhension de votre intrigue n’a rien à faire dans votre synopsis. Celui qui lira votre syno n’a aucun intérêt dans le changement de robe de votre héroïne ou le fait que votre héros ait les yeux bleus, par exemple. Coupez, élaguez et tranchez. Un synopsis doit résumer votre histoire de manière synthétique, en une page ou deux de préférence.

 

2) Mettez en avant le(s) personnage(s) principal(aux)

Vous me direz que ça va de soi, mais dans les synopsis que j’ai déjà pu lire, ce n’était pas toujours le cas. Je me suis parfois retrouvée devant des intrigues, où le perso principal apparaissait seulement en filigrane. Inutile de vous dire que cela provoque son lot de malentendus ! Concentrez-vous sur votre/vos perso(s) et mettez-le en avant, comme vous l’avez fait dans votre roman. Et si l’apparition de personnages secondaires n’est pas absolument nécessaire pour comprendre votre intrigue (toujours dans l’intérêt de favoriser le côté synthétique), ne les incluez pas.

 

3) Le synopsis n’est pas là pour faire joli

Le synopsis ne doit pas être le reflet de votre style. Inutile aussi de le découper en chapitres/parties, etc comme vous l’avez fait pour votre livre. Celui qui le lira s’en fiche de savoir quel style vous employez ou la manière dont vous avez découpé votre intrigue. Ce qui l’intéresse, c’est de comprendre de quoi votre histoire parle et ce de manière rapide (d’où la taille réduite de votre synopsis).

 

4) Un synopsis n’est pas un teaser, ni un quatrième de couverture.

En d’autres mots, décrivez l’ensemble de l’intrigue et n’omettez pas la fin (avouez que ce serait balot ^^) Evitez aussi au maximum des phrases trop floues du genre « sa vie bascule » ou « des changements mystérieux s’amorcent » (et si, je les ai déjà rencontrées ^^). Ca ne renseigne en aucune façon votre lecteur sur la manière dont vous avez géré votre intrigue lors de ces passages, ni sur la nature de ces fameux évènements.

 

5) Harmonisez votre synopsis

Aussi bien au niveau du style (j’en parlais plus haut) que du temps de conjugaison utilisé, restez en accord du début à la fin. Pas la peine de déconcerter votre lecteur en passant du présent à l’imparfait et vice versa ! Ni de commencer sur un ton neutre pour ensuite utiliser de belles envolées lyriques. Ca ne vous servira pas.

Bien sûr, ces conseils ne sont pas gravés dans le marbre, donc n’hésitez pas à partager vos suggestions !

 

Enfin, je voudrais terminer sur un petit aparté qu’il me semble nécessaire de rappeler à ceux qui s’apprêtent à envoyer leurs manuscrits : de grâce, avant d’envoyer, prenez le temps de vous renseigner sur la maison à laquelle vous voulez soumettre ! Il suffit de faire quelques recherches pour en savoir davantage sur celle-ci, son fonctionnement, sa ligne éditoriale, etc.

Voici d’ailleurs quelques outils pour mieux vous y retrouver :

D’abord, le guide de l’Oie Plate sur les contrats d’édition (si vous êtes amenés à en signer un – ce que je vous souhaite – autant vous renseigner sur ceux-ci !) : http://www.loieplate.com/contrats/deontologie.php

Il y a également le guide des éditeurs, ou GGG, édité par l’association Tremplins de l’Imaginaire. S’il recense uniquement les maisons d’édition SFFF, il contient aussi des conseils généraux et utiles. Vous le trouverez en vente ici : http://tremplinsdelimaginaire.com/site/?page_id=12

5 réflexions sur “Comment rédiger votre synopsis de soumission ?

  1. Je ne suis pas fanatique de ces petites bêtes, mais il est vrai qu’expliqué comme ça, l’exercice semble de suite moins périlleux :D.
    Merci pour cet article !

  2. Pingback: Revue du Web 1 – semaine du 2/9 | Cindy Van Wilder
  3. Pingback: Vos questions sur l’écriture et le métier d’auteur : troisième round ! | Cindy Van Wilder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s